Mercredi, 17 juillet 2024
Héritage > Voyages >

Lancement de la première station de tourisme médical en Egypte avec des investissements de 1,5 milliard de livres

Hanaa Al-Mekkawi , Mardi, 09 janvier 2024

Le projet à hauteur de 1,5 milliard de livres s’étale sur une superficie de 16,8 hectares et assure plus de 4500 emplois selon un communiqué diffusé sur le site de la présidence du conseil des ministres.

Siwa
Le lac salé de Siwa dans le désert occidental de l’Egypte. Photo: AFP

La première station de tourisme médical en Egypte a été lancée au village d’Al-Saf au gouvernorat de Gizah. Elle est le fruit d’un contrat signé le 9 décembre par l’Autorité générale pour l’investissement et les zones franches et Maxim Investment Group. Le  projet à hauteur de 1,5 milliard de livres s’étale sur une superficie de 16,8 hectares et assure plus de 4500 emplois selon un communiqué diffusé sur le site de la présidence du conseil des ministres.

Conformément au contrat, c’est au Groupe Maxim que reviendra le développement, la gestion et l’exploitation de cette zone baptisée « Naya Health Resort ». Le projet, le premier en Egypte, intégrera les soins de santé et le logement des patients.

«  Le projet vise à exploiter la région pour en faire un pôle d’attraction pour les activités thérapeutiques, touristiques et commerciales, ce qui aura un impact significatif sur le développement économique de la zone concernée et de l’Egypte dans son ensemble », a dit Hossam Heiba, directeur de l’Autorité générale d’investissement.

Il  a ajouté que le projet est un modèle de partenariat réussi entre le gouvernement et le secteur privé.

De son côté, le PDG de Maxim, Mohamed Karar, a souligné les avantages de l’emplacement choisi pour ce projet, dans une région caractérisée par ses bâtiments au style architectural unique, remontant aux années 1940, dotée d’une marina sur le Nil facilitant le transport pluvial avec la capitale, située à seulement 65 kilomètres.

Une destination privilégiée

Le complexe hospitalier, qui sera également ouvert aux Egyptiens, comprendra, outre les cliniques et les laboratoires, des hôtels, des restaurants et divers ateliers espaces dédiés aux activités et manifestations culturelles, toujours selon le communiqué.

« L'Egypte est l'un des pays ayant un grand potentiel en matière de tourisme médical. Elle comprend 1450 sources d’eau minérale et des puits naturels répartis sur son territoire, ainsi que des bains d'eau sulfureuse et de sable chaud ce qui fait du pays une destination privilégiée pour le tourisme médical », dit Mohamed Awad, Conseiller en physiothérapie.

Il ajoute que l’Egypte dispose de 16 sites territoriaux et côtiers propices au tourisme médical, où des éléments de remèdes naturels sont disponibles comme le sable noir qui a la capacité de guérir certaines maladies de la peau. Les endroits les plus en vue pour le  tourisme thérapeutique sont l’oasis de Siwa, Al-Dakhla et Al-Kharga, dans le désert occidental, ainsi que Fayoum, Assouan dans la vallée du Nil, Oyoun Moussa, Hurghada et Safaga sue la Mer rouge.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique