Mercredi, 19 juin 2024
Economie > Tech >

Amende de 33 millions de livres égyptiennes imposée aux entreprises de téléphonie mobile pour non-respect des normes de qualité

Sabah Sabet , Mercredi, 01 mai 2024

L'Autorité des télécommunications a approuvé 743 nouvelles stations de couverture de services portables au cours du premier trimestre 2024.

s
Siège de l’Autorité Nationale de Régulation des Télécommunications (NTRA) à la village intelligente au Caire

Les fournisseurs de services de téléphonie mobile sont condamnés à une amende de 33 millions de livres égyptiennes, a indiqué, mercredi 1er mai, l’Autorité nationale de régulation des télécommunications dans son rapport du premier trimestre (de janvier à mars 2024).

Selon le régulateur de communication égyptien, cette somme a été imposée en raison du non-respect des entreprises des normes et déterminants la qualité des services de téléphones portables fournis aux utilisateurs au cours du premier trimestre 2024.

Le Centre national de surveillance de la qualité des services de télécommunications de l'Autorité nationale de régulation des télécommunications a publié son rapport sur les résultats des mesures du premier trimestre de 2024 afin d’élever le niveau de qualité des services fournis aux utilisateurs.

D’après le rapport, l'Autorité des télécommunications a approuvé 743 nouvelles stations de couverture de services portables au cours du premier trimestre 2024, soit une augmentation de 7 % par rapport au premier trimestre 2023. Cette approbation contribue à intensifier la couverture et à améliorer les indicateurs de la qualité des services de télécommunications fournis sur le marché égyptien.

Afin d'améliorer la qualité du service, le régulateur de télécommunications a annoncé la mise en œuvre des campagnes intensives visant à supprimer les amplificateurs de signal illégaux qui affectent la qualité des services de communication dans diverses parties de la République.

Dans ce cadre, 705 appareils illégaux ont été retirés au cours du premier trimestre 2024.

L'Autorité nationale a assuré également la couverture de services de transmission de voix et de données via les réseaux de téléphones portables pour 63 villages inclus dans la première phase de l'Initiative pour une vie décente, 11 zones isolées et 7 routes au cours du premier trimestre 2024.

La députée au parlement égyptien Amal Abdel Hamid a interpellé, le 17 avril, le ministre des Télécommunications et des Technologies de l'information, Amr Talaat, critiquant les entreprises de télécommunications opérant en Egypte en raison du mauvais et du faible niveau de service, qu'il s'agisse du téléphone ou de l'Internet.

Amal Abdel Hamid a souligné dans sa demande les plaintes des clients concernant le gaspillage des soldes de recharge avant la fin des périodes spécifiées. Elle a également accusé les entreprises de gaspiller des millions de livres chaque année en campagnes publicitaires télévisées, notamment pendant le mois de Ramadan alors qu’un large secteur de clients se plaignent du mauvais service.

A noter que quatre sociétés de téléphonie mobile opèrent en Egypte, à savoir Vodafone Egypt, affiliée au groupe britannique Vodafone, Orange Egypt, affiliée au groupe français Orange, Etisalat Misr, affiliée à l'émirati Etisalat, et Telecom Egypt.

Le gouvernement égyptien détient 70 % de Telecom Egypt.

* 1 dollar = 47.79 livres égyptiennes selon le taux d'échange officiel de la Banque Centrale d'Egypte.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique