Mardi, 23 juillet 2024
Economie > Tech >

Elon Musk quitte Pékin après l'obtention d'un feu vert réglementaire pour Tesla

AFP , Lundi, 29 avril 2024

Tesla
Des voitures d’esla sont stationnées sur un terrain d’un centre de service Tesla. Photo : AFP

Le patron de Tesla, Elon Musk, a quitté lundi Pékin, ont constaté les journalistes de l'AFP, après une visite éclair durant laquelle le constructeur automobile américain a obtenu un feu vert des autorités chinoises en matière de sécurité des données.

Le milliardaire était arrivé dans la capitale chinoise dimanche pour sa seconde visite en moins d'un an en Chine, le plus gros marché automobile mondial.

Elon Musk a rencontré des hauts responsables chinois, dont le Premier ministre Li Qiang, afin d'assurer la pérennité de son entreprise dans le pays. Elle y jouit déjà d'une grande popularité auprès d'une classe moyenne friande de voitures électriques.

Le chef d'entreprise est monté dans son jet privé à l'aéroport de Pékin-Capitale lundi peu avant 13h00 heure locale (05h00 GMT). Selon l'application chinoise de suivi des vols Utrip, son appareil est à destination d'Anchorage, en Alaska (Etats-Unis).

La veille, des modèles fabriqués en Chine par Tesla avaient été officiellement inscrits sur la liste des véhicules répondant aux exigences nationales en matière de sécurité des données. Il s'agit de la levée d'un obstacle réglementaire majeur.

L'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM) avait indiqué qu'elle testait des véhicules depuis novembre 2023, avec l'aide d'un régulateur national de la sécurité informatique, afin de vérifier comment ils collectaient et traitaient les données.

Les tests portaient notamment sur les informations personnelles et les enregistrements de visages à l'extérieur de la voiture.

"Parmi eux, 76 modèles de six entreprises (BYD, Li Auto, Lotus, Hozon Auto, Tesla et NIO) répondent aux quatre exigences de conformité en matière de sécurité des données automobiles", a indiqué dimanche la CAAM dans son communiqué.

La Model 3 et la Model Y, produites dans la méga-usine Tesla de Shanghai, figurent sur cette liste.

Tesla serait également proche d'un feu vert des autorités pour utiliser en Chine sa technologie de conduite assistée, grâce à un partenariat avec le géant local de l'internet Baidu pour les cartes et la navigation, selon l'agence Bloomberg.

Malgré la forte concurrence d'entreprises chinoises comme BYD, les voitures Tesla figurent parmi les véhicules électriques les plus vendus en Chine.

L'entreprise espère stimuler les ventes grâce à sa fonctionnalité de "Conduite entièrement autonome" ("Full Self Driving" ou "FSD" en anglais), déjà disponible aux Etats-Unis mais qui doit se conformer à une stricte réglementation.

Tesla n'avait pas répondu dans l'immédiat à des questions de l'AFP concernant la conduite autonome et son partenariat avec Baidu.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique