Mercredi, 29 mai 2024
Economie > Tech >

Chine: des ingénieurs assurent avoir brisé le chiffrement de l'AirDrop d'Apple

AFP, Mercredi, 10 janvier 2024

Les autorités chinoises affirment avoir trouvé une parade pour identifier les utilisateurs d'AirDrop, une fonction cryptée sur les téléphones Apple qui permet en principe de partager dans l'anonymat des contenus avec un autre appareil de la marque situé à proximité.

apple
Option AirDrop sur Apple

Les autorités chinoises affirment avoir trouvé une parade pour identifier les utilisateurs d'AirDrop, une fonction cryptée sur les téléphones Apple qui permet en principe de partager dans l'anonymat des contenus avec un autre appareil de la marque situé à proximité.

La Chine surveille déjà étroitement ses médias et son internet, soumis à une censure des contenus qui présentent la politique de l'Etat sous un mauvais jour, ou sont de nature à créer de l'agitation.

Pour échapper à la censure, un iPhone pouvait constituer une faille via la fonction AirDrop qui fonctionne sans internet. Elle avait notamment permis de diffuser sur les téléphones des slogans critiques au Parti communiste au pouvoir, après une rare manifestation à Pékin en octobre 2022.

Apple, dont la Chine est un important marché, a depuis pris des mesures pour restreindre cette fonction.

Les autorités judiciaires de la municipalité de Pékin ont assuré lundi qu'un institut local était parvenu à briser le chiffrement de l'AirDrop.

Cette avancée met fin à l'anonymat et permet selon les autorités d'identifier le numéro de l'appareil émetteur, le numéro de téléphone de son propriétaire ainsi que son adresse email.

L'AFP n'a pas été en mesure de vérifier de manière indépendante ces affirmations.

Le communiqué des autorités ne précise pas si cette technique a conduit à des arrestations ou à des condamnations pour l'échange de contenus illicites.

Depuis 2022, tous les iPhone vendus en Chine désactivent automatiquement l'option AirDrop au bout de 10 minutes. Cette mesure réduit drastiquement la probabilité de recevoir à l'improviste des fichiers de la part d'inconnus et donc de messages potentiellement sensibles échangés à l'abri de la censure.

Cette restriction a depuis été étendue aux appareils Apple dans le reste du monde.

Les produits Apple, de l'iPhone à l'iPad, sont immensément populaires en Chine, l'un des principaux marchés du groupe américain hors des Etats-Unis.

La marque à la pomme s'est toujours abstenue de prendre position sur des sujets sensibles ou de froisser le pouvoir chinois. Son PDG a été plusieurs fois reçu par de hauts responsables, tel un chef d'Etat.

En 2019, Apple s'était retrouvé dans le viseur de la presse officielle pour avoir autorisé à Hong Kong une application permettant de localiser des policiers sur une carte. Ce service avait été décrié alors que le territoire était secoué par d'immenses manifestations pro-démocratie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique