Vendredi, 12 juillet 2024
Economie > Economie >

L'économie mondiale se stabilise mais à un rythme faible, selon la Banque mondiale

AFP , Mardi, 11 juin 2024

World Bank
Archives : The World Bank building. Photo : AFP

  La croissance mondiale devrait connaître un léger mieux cette année, comparé à 2023, mais rester à des niveaux historiquement bas, a estimé lundi la Banque mondiale (BM), qui ne s'attend pas à une accélération de l'économie mondiale dans les prochaines années.

Selon le rapport semestriel de l'institution basée à Washington, la croissance pour 2024 devrait atteindre 2,6%, en ligne avec la croissance réalisée l'année dernière, 0,2 point de pourcentage de mieux que sa première prévision, publiée en début d'année.

Mais elle ne devrait pas faire beaucoup mieux dans les années à venir, puisque la BM l'anticipe à 2,6% ou 2,7% pour 2025 et 2026.

Une tendance nettement plus faible que celle observée sur la décennie précédant la pandémie de Covid-19, durant laquelle l'économie mondiale a progressé en moyenne de 3,1% par an, soit une différence de 0,5 point de pourcentage.

"Une bonne part est due à la solidité inattendue de l'économie américaine, qui permet de soutenir la croissance mondiale" a souligné le chef économiste de la Banque, Indermit Gill, lors d'une conférence de presse en ligne.

Mais cette tendance vient masquer le fait que "les pays les plus pauvres ne vont pas bien, tant en termes de croissance que d'endettement, de réussite, notamment du fait d'un environnement commercial complexe", a-t-il ajouté.

Et qui vient confirmer celle des années précédentes, avec une conséquence: en 2024, près d'un quart des pays en développement n'auront toujours pas vu leur économie retrouver le niveau connu avant la pandémie, souligne le rapport de la Banque mondiale.

La conséquence est que, pour la moitié des pays en développement, l'écart de richesse avec les économies avancées ne fera que se renforcer, malgré la croissance faible connue par l'Union européenne ou le Japon.

Parmi les causes, un ralentissement de la croissance du commerce mondial, qui s'il "devrait s'améliorer d'ici la fin de l'année," devrait tendanciellement connaître "la demi-décennie avec la croissance la plus faible depuis 1990", a ajouté M. Gill.

Dans le détail, les économies avancées devraient voir leur croissance s'accélérer comparé à 2023, en particulier dans la zone euro et au Japon, mais à un rythme toujours faible, tous deux à 0,7%.

Les Etats-Unis devraient en revanche connaître une croissance en ligne avec celle réalisée en 2023, de 2,5%, mais ralentir à moyen terme, alors que la zone euro devrait s'améliorer.

Parmi les pays émergents, la Chine s'oriente vers un ralentissement de son économie, qui devrait progresser de 4,8% cette année (contre 5% en 2023) mais n'être plus qu'en croissance de 4% en 2026.

A l'inverse, l'Inde devrait connaître une croissance solide et persistante, comprise entre 6,6% et 6,8% sur les trois prochaines années.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique