Mercredi, 19 juin 2024
Economie > Economie >

Les agriculteurs égyptiens vendent au gouvernement 1,5 million de tonnes de blé, soit 40 % de l'objectif : Ministre

Ghada Ismaïl, Samedi, 04 mai 2024

L’Egypte vise à couvrir 70 % de ses besoins en blé à partir de l’agriculture locale d’ici 2030.

s
Archives - Le récolte du blé en Egypte a commencé le mi-avril. Photo : Reuters

Les agriculteurs ont renfloué les stocks de blé en Egypte, en vendant au gouvernement quelques 1,5 million de tonnes de blé local, depuis le début de la saison de récolte le 13 avril dernier, a annoncé le ministère de l'Approvisionnement et du Commerce intérieur, samedi 4 mai, aux médias égyptiens.

Le ministère a précisé que ces quantités représentent 40 % de l'objectif pour la saison en cours, qui vise un total de 3,5 millions de tonnes. Le gouvernement compte sur une partie de la production locale pour fournir le pain subventionné.

« La livraison quotidienne s’élève en moyenne à 129 000 tonnes, un chiffre supérieur à celui de l'année dernière, malgré les conditions climatiques qui ont retardé la récolte », se félicite Ali Al-Messelhi, ministre de l'Approvisionnement et du Commerce intérieur sur le site officiel du ministère. Selon lui, les réserves stratégiques de blé sont équivalentes à la demande de trois mois, soit inférieures au chiffre annoncé en janvier 2024.

Le ministre a expliqué que les opérations de livraison de blé s’étendent à travers 450 points de collecte dans tous les gouvernorats.

Le 14 avril était le début de la saison de récolte du blé dans les différents gouvernorats de la république.

Le gouvernement avait récemment amélioré les silos de blé en termes de capacité de stockage devenue plus importante et en termes de durée de conservation, qui peut désormais aller jusqu’à 18 mois.

Par ailleurs, le Conseil des ministres avait augmenté le prix d’achat du blé des agriculteurs pour atteindre 2000 livres égyptiennes (41 dollars) pour l’irdab (150 kg), contre le prix auparavant fixé à 1600 LE, en novembre 2023.

L'Egypte est l’un des plus grands importateurs de blé au monde. Elle a produit, en 2023, 9.7 millions de tonnes, soit 7 % de plus que la moyenne des 5 années précédentes, d'après les chiffres de la FAO.

L’Egypte vise à couvrir 70 % de ses besoins en blé à partir de l’agriculture locale, d’ici 2030, suite à la crise de l'importation de blé qui a surgi avec la guerre en Ukraine.

La Russie et l’Ukraine sont les deux plus grands exportateurs de blé vers l’Egypte, qui importait 85 % de ses besoins en blé de ces deux pays avant 2022.

 (1 feddan = 4200 mètres carrés)

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique