Dimanche, 16 juin 2024
Economie > Economie >

Les prix alimentaires mondiaux en hausse pour le 2e mois consécutif en avril, selon la FAO

AFP , Vendredi, 03 mai 2024

Le prix des volailles a été tiré par les importations toujours importantes des pays du Moyen-Orient et par la baisse de la production liée à la grippe aviaire.

FAO
Logo officiel de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Photo : FAO

Les prix des denrées alimentaires dans le monde ont augmenté pour le deuxième mois consécutif en avril, portés par la hausse des prix de la viande, des produits laitiers et des céréales, selon un rapport de la FAO publié vendredi.

L'indice des prix des denrées alimentaires calculé par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui suit la variation des cours internationaux d'un panier de produits de base, a crû de 0,3% par rapport à mars.

Il avait reculé chaque mois de août à février. La tendance est d'ailleurs toujours à la baisse sur un an, avec un repli des prix de 9,6% par rapport à la même période en 2023.

En avril cette année, c'est le prix de la viande qui a le plus augmenté (+1,6%).

Le prix des volailles a notamment été tiré par les importations toujours importantes des pays du Moyen-Orient et par la baisse de la production liée à la grippe aviaire. Le prix de la viande de porc a en revanche reculé, lesté par une moindre demande en Europe de l'Ouest et en Chine.

Le prix des céréales a de son côté augmenté de 0,3%. Le blé a notamment grimpé en raison de conditions météo défavorables pour la prochaine récolte dans certains pays de l'Union européenne, en Russie et aux Etats-Unis.

Celui des huiles a aussi progressé de 0,3%, tiré par les huiles de tournesol et de colza.

Parmi les denrées dont le prix a baissé: le sucre (-4,4%).

La production s'annonce plus importante que prévu en Inde et en Thaïlande, tandis que l'arrivée de pluies en Brésil fin mars-début avril a permis d'atténuer les craintes sur la récolte qui vient d'y débuter, explique la FAO.

Les prix des produits laitiers ont, eux, reculé de 0,3% dans leur ensemble, même si les prix du beurre continuent d'augmenter en raison notamment d'une baisse des stocks en Europe de l'Ouest.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique