Dimanche, 16 juin 2024
Economie > Economie >

Les exportations de gaz liquéfié ont chuté en février sur un an causant une légère hausse du déficit commercial

Ahraminfo , Jeudi, 02 mai 2024

Les exportations égyptiennes ont baissé passant de 3,52 milliards de dollars en février 2023 à 3,36 milliards de dollars en février 2024.

s
Archives - Le gisement de gaz d'Al-Zohr, à 190 km du delta du Nil, est le plus grand mis à jour jusqu’ici en Méditerranée. Photo : ENI

L'Egypte a vu son déficit commercial légèrement baisser en février 2024 sur un an en raison notamment de l’importante baisse des exportations de gaz liquéfié, selon les données publiées, jeudi 2, mai par l’Agence Centrale pour la Mobilisation Publique et les Statistiques (CAPMAS).

Le déficit s’est élevé à 2,73 milliards de dollars en février 2024 contre 2,71 milliards en février 2023.

Selon le rapport, les exportations de gaz naturel liquéfié ont diminué de 83,2% en février 2024 comparé au même mois de l'année passée.

Le prix du gaz naturel liquéfié a baissé sur le marché international passant de 9,36 dollars par mille pieds cubes en février 2023 à 6,56 dollars par mille pieds cubes en février 2024 selon les données de l'Agence d'information sur l'énergie.

Le rapport du CAPMAS précise que les exportations égyptiennes sont passées de 3,52 milliards de dollars en février 2023 à 3,36 milliards de dollars en février 2024.

Cette baisse est principalement due à la diminution des exportations de certains produits, notamment les engrais (-46%), les carreaux et sanitaires (-18,7%), et le pétrole brut (-2,1%) outre le gaz naturel et liquéfié.

Les importations ont légèrement diminué pour s’élever à 6,08 milliards de dollars en février 2024, contre 6,23 milliards de dollars durant la même période de l'année dernière. Cette baisse est principalement due à la diminution des importations de certains produits comme les oléagineux (-17%), les produits chimiques organiques et non organiques (-14,6%), le soja (-18,7%) et les minerais de fer (-3,1%).

L’Egypte a mis en place une stratégie visant à promouvoir les exportations et à limiter les achats de l’étranger. Cette démarche s'inscrit dans un contexte marqué par un déficit commercial persistant et une volonté de diversifier l'économie.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique