Dimanche, 26 mai 2024
Economie > Economie >

Directrice générale du FMI : « Je suis optimiste quant à l'état de l'économie égyptienne »

Ahraminfo , Vendredi, 19 avril 2024

Le gouvernement égyptien s'efforce d'augmenter les investissements étrangers.

s
Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international. Photo : AP

La directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Kristalina Georgieva, a salué les mesures prises par le gouvernement égyptien récemment et s’est dite « optimiste » vis-à-vis de l’état de l’économie égyptienne lors d’un entretien accordé à CNBC Arabia, vendredi 19 avril.

« La performance de l'Egypte est désormais bien meilleure qu'elle ne l'était il y a quelques mois, malgré la guerre à Gaza », a affirmé Georgieva lors de l’entretien tenu en marge des réunions de printemps 2024 de la Banque Mondiale et du FMI qui se tiennent à Washington aux Etats-Unis du 15-19 avril.

La directrice du FMI, a appelé également le gouvernement égyptien à poursuivre ses mesures économiques telles que l’application d’un taux d’échanges flexibles de la livre égyptienne ainsi que l’accélération de la privatisation des entreprises publiques, afin d’attirer plus d’investissements.

« Il n'est pas surprenant que le gouvernement des Émirats arabes unis ait investi 35 milliards de dollars en Egypte en raison de l'amélioration des conditions économiques du pays », a-t-elle souligné tout en ajoutant que le gouvernement égyptien s'efforce d'augmenter les investissements étrangers

L’accord de 35 milliards de dollars signé en février entre l’Egypte et les Emirats arabes unis pour développer la ville côtière de Ras Al-Hikma, située dans le gouvernorat de Marsa Matrouh à l'extrémité de la Côte-Nord, sur la Méditerranée, a allégé quelque part les pressions de liquidité extérieure et facilité l’ajustement du taux de change.

Suite à la guerre en Ukraine, les réserves en dollars en Egypte ont gravement chuté en dessous de la barre des 40 milliards.

Le 6 mars, le gouvernement a adopté plusieurs mesures pour faire face aux défis économiques, dont le flottement de la livre et l’augmentation des taux directeurs afin de contenir l'inflation.

L'Egypte a aussi signé une rallonge de son financement avec le FMI portant le prêt à 8 milliards de dollars et obtenu un autre accord avec la Banque Mondial de 6 milliards de dollars. 

Le FMI a annoncé le 29 mars le versement de 820 millions de dollars au gouvernement égyptien, après avoir conclu la première et deuxième revue du programme de prêt « Facilité Elargie de Crédit » (FEC). 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique