Lundi, 27 mai 2024
Economie > Economie >

Les prix des matières premières vont baisser de 30 % dans la période à venir : premier ministre égyptien

Chaïmaa Abdel-Hamid, Jeudi, 18 avril 2024

Des marchandises d'une valeur de 8 milliards de dollars ont été dédouanées des ports

e premier ministre égyptien
Réunion du Conseil des ministres. Photo : Page officielle du Conseil des ministres.

Le premier ministre, Mostafa Madbouly, a dit que les prix des matières premières devraient baisser de 30 % dans la période à venir, lors d’une conférence de presse tenue jeudi 18 avril au siège du Conseil des ministres à la Nouvelle Capitale Administrative.

Il a précisé qu’« avant la fête du petit Baïram, nous avons convenu avec l’Union des chambres de commerce que les réductions seraient de l'ordre de 15 à 20 %. Les diminutions se poursuivront pour atteindre environ 30 % », a-t-il assuré.

Lors de son entretien avec les journalistes, Madbouly a confirmé que depuis quelques semaines et avec le début des mesures de réforme économique et le flottement de la monnaie, des directives ont été données pour que les citoyens ressentent la baisse des prix des matières premières.

Il a ajouté qu’«aujourd'hui, la situation est suivie sur le terrain 24 heures sur 24 via le Centre d'information et d'aide à la décision qui a souligné que les produits de base ont diminué de 27 % ».

Il a prévenu que toutes les chaînes commerciales ne respectant pas les prix annoncés des marchandises seront fermées, appelant les citoyens à signaler immédiatement toute violation.

Il a également rassuré qu’avec la baisse des prix mondiaux de la farine, il y aurait forcément une baisse du prix du pain subventionné. Les nouveaux prix du pain devront entrer en vigueur à partir de dimanche.

Concernant le dédouanement des produits, Madbouly a assuré que des marchandises d'une valeur de 8 milliards de dollars ont été dédouanées des ports depuis le début de l'année.

Le premier ministre a prévenu que depuis le 1er avril, la loi stipulant la confiscation par l’Etat de toute marchandise abandonnée sur les ports pour plus d’un mois, après l’achèvement des procédures gouvernementales, est à nouveau entrée en vigueur. Celle-ci avait été suspendue pendant des mois en raison des conditions économiques et du manque de ressources et de dollars.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique