Mardi, 16 juillet 2024
Economie > Economie >

Une légère amélioration de l'indice des directeurs d'achat (PMI) de S&P Global Egypt

Dalia Farouq , Mercredi, 03 avril 2024

Bien que l’activité et la confiance des entreprises soient restées faibles, l’indice PMI de mars a indiqué que les mesures récentes visant à surmonter la crise monétaire en Égypte, en particulier les hausses de taux d’intérêt et la libéralisation des taux de change, avaient réduit certaines pressions sur les prix, comme le taux d’inflation global des intrants qui est tombé à son plus bas niveau en trois mois.

s
L' agence de notation S &P global. Photo : Reuters

L'indice des directeurs d'achat (PMI) de S&P Global Egypt, publié mercredi 3 avril, s'est amélioré à 47 ,6 points par rapport à 47,1 points en février, mais il demeure en dessous du seuil de 50 points indiquant une croissance, enregistrant ainsi la première hausse depuis le mois de décembre 2023. Pourtant, cela signifie que l'activité du secteur privé non pétrolier en Égypte continue à se contracter, mais à un rythme plus lent.

En dépit de son amélioration, l’indice PMI global pour le mois de mars reste inférieur à la moyenne observée depuis la création de l’enquête en avril 2011 et la deuxième plus forte baisse en 14 mois.

Selon le rapport, les entreprises ont déclaré que les perturbations des marchés des changes avaient nui à la demande des clients et ont entraîné une hausse des prix, mais que les récentes mesures adoptées par les pouvoirs publics ont contribué à ce que l’inflation des prix des intrants ne fût pas aussi sévère en mars, ce qui a soutenu un ralentissement dans l’augmentation des frais de production.

« La confiance des entreprises non pétrolières a continué de baisser en mars, les entreprises manquant encore de confiance ont fait face à une incertitude vis-à-vis de la croissance des activités au cours de l’année à venir, ce qui suggère que les risques économiques pourraient prendre plus de temps à disparaître. », explique David Owen, économiste principal et auteur du rapport de S&P Global Market.

« On espérait également que l’intervention de la banque centrale au début de mars, consistant en une hausse d’urgence de 600 points de base des taux d’intérêt et la dévaluation de la livre égyptienne, commencerait à inverser les dommages », note-t-il. 

Baisse du taux d'inflation global des intrants 

Owen a ajouté que la hausse de la demande étrangère a contribué à stimuler les nouvelles commandes à l’exportation pour la première fois depuis décembre 2022.

Bien que l’activité et la confiance des entreprises soient restées faibles, l’indice PMI de mars a indiqué que les mesures récentes visant à surmonter la crise monétaire en Égypte, en particulier les hausses de taux d’intérêt et la libéralisation des taux de change, avaient réduit certaines pressions sur les prix, comme le taux d’inflation global des intrants qui est tombé à son plus bas niveau en trois mois.

Selon l’indice, les pressions exercées par le coût de la vie ont entraîné la plus forte hausse des salaires depuis octobre 2020.

Plus positivement, les entreprises ont augmenté leurs effectifs pour la première fois cette année, ce qui a entraîné une diminution fractionnée des arriérés de travail, une première depuis juin 2023.

Bien que les entreprises soient restées optimistes pour les 12 prochains mois, on craignait que les conditions économiques restent faibles et entraînent une baisse des ventes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique