Lundi, 20 mai 2024
Economie > Economie >

Les prix devraient baisser de 15 à 20 % dans un délai de 48 heures pour atteindre 30 % après les fêtes: Madbouly

Racha Darwich , Mardi, 26 mars 2024

Le dédouanement de marchandises d’une valeur s’élevant à plus de 4,5 milliards de dollars depuis la dévaluation doit avoir un impact direct sur la baisse des prix.

L'inflation
L'inflation a atteint des chiffres records en Egypte au cours des derniers mois. Photo : AFP

Le premier ministre, Mostafa Madbouly, s’est réuni, lundi 25, avec les représentants de plus de 70 % du marché égyptien, dont des commerçants, des fabricants et les chefs des plus grands surfaces et supermarchés, ainsi que les ministres concernés. La réunion a discuté des mesures nécessaires pour baisser les prix non seulement des denrées alimentaires, mais aussi de l’électroménager. « Les citoyens ont reçu les nouvelles du projet d'investissement de la côte nord-ouest de Ras Al-Hikma, ainsi que l’accord conclu avec le Fonds monétaire international et le partenariat avec l’Union européenne. Ils ont appris la disponibilité des devises étrangères. Mais ils se posent des questions sur l’impact de tout cela sur la baisse des prix sur le marché », a martelé Madbouly.

Le gouvernement avait adopté avant le Ramadan l’initiative « Ahlan Ramadan » visant à fournir à prix réduit les produits d'approvisionnement. Mais d'après Mostafa Madbouly, cette initiative adoptée par certains fabricants et commerçants avant le mois de Ramadan pour réduire les prix de 20 % n’a pas abouti. Les prix continuent à augmenter en dépit de la baisse du taux de change du dollar de 50 ou 40 % par rapport à son prix sur le marché parallèle. « Il faut œuvrer à réduire les prix avec des taux palpables afin que les citoyens le ressentent de sorte à naviguer de concert avec les mesures adoptées par l’Etat pour fournir les devises étrangères », a ajouté Madbouly.

Le gouvernement, en collaboration avec le système bancaire, a terminé les procédures de dédouanement de marchandises d’une valeur de plus de 4,5 milliards de dollars. C’est ainsi que des marchandises d’une valeur de près de 2,8 milliards de dollars ont été libérées, alors qu’il reste des marchandises de 1,7 milliard de dollars que les propriétaires ont refusé de dédouaner dans l’attente de nouvelles baisses du dollar. « Aujourd’hui, j’ai donné des instructions au ministère des Finances pour confisquer ces marchandises conformément à la loi des marchandises délaissées », a déclaré Madbouli en ajoutant qu’il ne s’agit pas de réduire les prix des produits alimentaires seulement, mais aussi de l’électroménager et des appareils avec des taux plus importants que 2, 3 ou 5 %. En effet, il a expliqué que les prix de ces produits avaient été déterminés selon le prix du dollar sur le marché parallèle qui avait atteint 72 livres, alors que son prix a atteint près de 46 livres maintenant, soit la moitié.

Pour sa part, le ministre de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur, Ali Al-Messelhi, a déclaré que des réunions ont été tenues avec l’Union générale des chambres de commerce et l’Union des industries égyptiennes afin de réduire immédiatement les prix des produits et des marchandises dont le coût a été effectivement réduit, ajoutant qu’il a également convenu avec les grandes surfaces de barrer l’ancien prix et d’inscrire le nouveau qui sera réduit de 15 % et même de 20 % pour certains produits comme les fèves et les lentilles. Les prix des produits locaux dont le coût n’est pas affecté par le dollar pourront aussi être réduits. « La réduction des prix ne devra pas être inférieure à 15 ou 20 % pour les produits essentiels comme l’huile, la farine, les pâtes, les fèves et les haricots », a déclaré Al-Messelhi.

Enfin, le premier ministre a ordonné le déploiement d’équipes de suivi du Cabinet dans les grandes surfaces et les supermarchés au cours des prochains jours, ainsi que la préparation d’un rapport détaillé sur les prix pour refléter ce qui se passe réellement sur le terrain.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique