Lundi, 24 juin 2024
Economie > Economie >

Sissi demande au gouvernement d’allouer 3 milliards de dollars à l'importation de marchandises pour contrôler les prix

Laila Ahmed , Jeudi, 21 mars 2024

« L'amélioration de la situation économique sera lente, mais nous irons mieux qu'auparavant », a déclaré le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi.

s
Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi lors de la Célébration de la Journée de la femme égyptienne et de la mère idéale pour l'année 2024.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a demandé jeudi 21 mars au gouvernement d’allouer 2 ou 3 milliards de dollars à l'importation des marchandises si les prix ne baissent pas. 

Dans son mot à l'occasion de la fête des mères, le chef de l’Etat a exprimé son mécontentement face à la flambée injustifiée des prix et le monopole exercé par certains commerçants, malgré la fin de la pénurie de devises étrangères. 

« L'amélioration de la situation économique sera lente, mais nous irons mieux qu'auparavant », a affirmé Sissi. « La période passée a été difficile, mais nous l’avons surmontée », a-t-il ajouté. 

L'Agence Centrale de la Mobilisation et des Statistiques Publiques (CAPMAS) avait annoncé dimanche 10 mars une hausse de l'inflation en Egypte après quatre mois consécutifs de recul. Le taux d’inflation annuel était de 36 % en février 2024, contre 32,9 % en février 2023. L’inflation était en baisse depuis le chiffre record de 40,3% en septembre 2023.

Le gouvernement égyptien, dont l’objectif est de réduire l'inflation à 7 % d'ici fin 2026, a pris la décision, mercredi 6 mars, de dévaluer la livre laissant les lois du marché déterminer sa valeur.

L'Egypte a conclu plusieurs accords de financement récemment avec le Fonds Monétaire international, la Banque Mondial et l'Union Européenne. Le montant du financement s’élève à plus de 23 milliards de dollars d'ici 2027.

Ce financement en plus des investissements étrangers directs injectés dans le projet de Ras Al-Hikma, qui s’élèvent à 35 milliards de dollars, devraient garantir l’injection de liquidités en dollars dans l’économie égyptienne ce qui permettra de dédouaner les marchandises dans les ports et de réduire les prix et l’inflation.
 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique