Mardi, 28 mai 2024
Economie > Economie >

La « BERD » exprime son intérêt à investir dans le programme égyptien de vente d’actifs de l’Etat

Laila Ahmed , Mercredi, 20 mars 2024

Environ 80 % des investissements de la BERD en Egypte sont dirigés vers le secteur privé, selon le directeur de la banque en Egypte.

s
Directeur de la BERD en Egypte, Khaled Hamza

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) s'intéresse à investir dans le programme égyptien de vente d’actifs de l’Etat, ou même soutenir les investisseurs souhaitant acquérir des parts dans les sociétés égyptiennes, a déclaré son directeur en Egypte, Khalid Hamza à la chaîne CNBC news. 

« Il n’est pas nécessaire que nos investissements soient directs, mais nos parts dans les investissements en soutien au secteur privé ou nos investissements directs doivent être majoritaires », a-t-il expliqué. 

Le programme de vente d’actifs de l’Etat comprend une liste de sociétés publiques proposées à la vente, soit à des investisseurs stratégiques, soit à l’offre publique à la Bourse égyptienne, ou aux deux à la fois. Et ce, pour pouvoir acquérir des devises étrangères, dans le cadre du Document sur la politique de la propriété de l'Etat.

Le gouvernement a identifié 35 entreprises pour offrir leurs actions en bourse ou à des investisseurs stratégiques dans le cadre de son programme.

Une contribution au partenariat stratégique Egypte - UE

La BERD contribuera à la mise en œuvre du partenariat stratégique entre l'Egypte et l'Union européenne signé dimanche, notamment en ce qui concerne le soutien à l'industrie, au secteur privé et à la transformation verte, a indiqué Khalid Hamza. 

L'accord de 7,4 milliards d'euros comprend « cinq milliards d'euros de prêts, dont un milliard versé avant fin 2024, 1,8 milliard d'investissements, 400 millions d'aide pour des projets bilatéraux et 200 millions d'aide pour des programmes portant sur les questions de migration ». 

La BERD travaillera également avec d'autres institutions pour injecter les investissements annoncés (1,8 milliard ) dans le cadre de ce partenariat, a déclaré Hamza.  

Selon Hamza, environ 80 % des investissements de la banque en Egypte sont dirigés vers le secteur privé, ajoutant que la banque a injecté un financement d'environ 900 millions d'euros en Egypte en 2023. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique