Lundi, 24 juin 2024
Economie > Economie >

L’Egypte récolte 685 millions de dollars de l’initiative des voitures des Egyptiens à l’étranger en 5 mois

Ghada Ismaïl, Mercredi, 13 mars 2024

L'initiative lancée par le gouvernement afin de faciliter l'importation des voitures des expatriés égyptiens vise à récolter près de 2 milliards de dollars, selon les déclarations du ministre égyptien des Finances .

s
La deuxième phase de l'initiative de l’importation des voitures des égyptiens à l'étranger. Photo : Al-Ahram

L’Égypte a lancé, mercredi 13 mars, la deuxième phase de l’initiative pour faciliter l’importation des voitures des Egyptiens à l’étranger à des conditions plus accessibles, s’achevant le 29 avril dans un effort pour contribuer à atténuer la crise en l’absence du dollar dans lequel le pays vivait. L’objectif est de collecter environ 2 milliards de dollars, selon des déclarations précédentes du ministre des Finances Mohamed Maait.

« L’Egypte a récolté 685 millions de dollars de la deuxième phase de l’initiative pour faciliter l’importation des voitures des Egyptiens à l’étranger, depuis son lancement fin d’octobre dernier », a déclaré Al-Shahat Ghattouri, chef des douanes dans une interview avec le site saoudien Asharq Bloomberg.

Dans la première phase de l’initiative, par laquelle l’Etat vise à augmenter ses ressources financières, l’Egypte a recueilli environ 900 millions de dollars.

L’initiative dispense les voitures importées de taxes et de frais contre un dépôt à la Banque centrale en devises étrangères pour une période de 5 ans, après quoi le demandeur les récupérera en livres égyptiennes au taux de change au moment de la récupération.

"Les ordres de paiement ont atteint 1,6 milliard de dollars à la fin de la semaine dernière, tandis que le nombre total d’inscrits sur le système était de 464.000", a affirmé Ghattouri.

La taxe de douane égyptienne sur les véhicules équipés d’un moteur à combustion interne est de 135% de la valeur de l’achat du véhicule à l’étranger, avec une taxe de 15% et la taxe sur la valeur ajoutée est de 14%.

Alors que pour les voitures hybrides importées de l’extérieur de l’Union européenne (UE), allant de 30% et 100% en tant que taxe de douane, et de 15% à 30% en tant que taxe d’annexe, et 14% en tant que taxe sur la valeur ajoutée, mais les véhicules électriques sont exonérés de toutes les douanes et taxes, sauf la valeur ajoutée.

« Les demandes d’achat sont reçues via une demande électronique après avoir ouvert un compte électronique sur la plateforme numérique et les demandeurs sont automatiquement informés des frais », déclare Al-Shahat Ghattouri, chef des douanes dans un communiqué.

A noter, le ministère des Finances a lancé en novembre 2022 la première phase de l’initiative visant à faciliter l’importation des voitures des expatriés égyptiens.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique