Jeudi, 30 mai 2024
Economie > Economie >

USA: l'inflation rebondit en février, compromettant une rapide baisse des taux

AFP , Mardi, 12 mars 2024

L'inflation est repartie à la hausse en février aux Etats-Unis, faisant craindre que les taux d'intérêt restent élevés plus longtemps que prévu, et alors que le sujet du pouvoir d'achat est l'un des thèmes centraux de la campagne électorale.

L'inflation
Tirée par le logement, l'essence, et les billets d'avion, la hausse des prix à la consommation s'accélère. Photo: Reuters

La hausse des prix à la consommation a été de 3,2% sur un an contre 3,1% en janvier, selon l'indice CPI publié mardi par le département du Travail. La taux de février a déçu les analystes qui voyaient l'inflation rester stable.

Tirée par le logement, l'essence, et les billets d'avion, la hausse des prix à la consommation s'accélère également sur un mois, à 0,4% contre 0,3%. C'est cependant conforme à ce qu'attendaient les analystes, selon le consensus de Market Watch.

La situation est un peu meilleure sur le front de l'inflation dite sous-jacente, qui exclut les prix volatils de l'alimentation et de l'énergie. Elle ralentit sur un mois, à 0,4%, et ralentit sur un an, à 3,8% contre 3,9%.

La banque centrale américaine (Fed), qui mène la lutte contre l'inflation, se réunit la semaine prochaine, les 19 et 20 mars. Et devrait peu se réjouir de cette évolution défavorable.

"Prudence" 

Cela "renforcera encore la prudence des responsables de la Fed", selon Kathy Bostjancic, cheffe économiste de Nationwide, qui prévoyait une possible première baisse des taux en mai, mais juge désormais "de plus en plus probable que (la Fed) attende au moins jusqu'en juin."

Les acteurs du marché tablent majoritairement sur une première baisse des taux au mois de juin, selon l'évaluation de CME Group.

La Fed, pour juguler la forte inflation, a relevé ses taux de 5 points de mars 2022 à juillet 2023, un rythme inédit, les portant jusqu'à 5,25%-5,50%.

Elle envisage désormais de les abaisser, ce qui rendra le crédit plus accessible, et redonnera de la marge de manoeuvre financière aux ménages et entreprises.

Mais les responsables de l'institution monétaire veulent pour cela être certains que l'inflation ralentit durablement.

Ainsi, ce rebond de l'inflation ne les incitera pas "à penser que l'inflation est sur une trajectoire durable vers leur objectif de 2%", a commenté Ryan Sweet, chef économiste pour Oxford Economics.

Il évoque même "un scénario pessimiste", qu'il juge néanmoins "possible mais peu probable", mais qui verrait la Fed "recommencer à relever les taux".

Exercice d'équilibriste 

"Si l'économie évolue comme prévu, il sera probablement approprié de commencer à assouplir la politique monétaire à un moment donné cette année", avait dit la semaine dernière le président de la Fed, Jerome Powell.

Il avait cependant averti que "les perspectives économiques sont incertaines et la poursuite des progrès vers notre objectif d'inflation de 2% n'est pas assurée".

Les responsables de la Fed se livrent à un délicat exercice d'équilibriste, car "réduire trop tôt ou trop fort" les taux risque de faire repartir l'inflation à la hausse, et pourrait nécessiter de relever de nouveau les taux, avait expliqué Jerome Powell. A l'inverse, les réduire "trop tard ou trop peu pourrait affaiblir indûment l'activité économique et l'emploi".

La flambée des prix a réduit le pouvoir d'achat des ménages américains, et est au coeur de la campagne électorale, à moins de huit mois de l'élection présidentielle, qui devrait, sauf surprise, voir un nouvel duel entre Joe Biden et Donald Trump.

L'inflation a été réduite des deux tiers depuis son sommet à 9,1% en juin 2022.

L'indice CPI est celui sur lequel sont notamment indexées les retraites des Américains. Mais la Fed, elle, privilégie une autre mesure, l'indice PCE, dont les données pour février seront publiées le 29 mars.

En janvier, elle avait reculé sur un an, à 2,4% contre 2,6%, mais avait accéléré sur un mois, à 0,3% contre 0,1%.

La Fed veut ramener ce taux d'inflation à 2%, objectif qu'elle pense atteindre en 2026.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique