Samedi, 15 juin 2024
Economie > Economie >

Un projet de développement de Ras Gamila à Charm Al Cheikh sur le tapis

Farah Alazzouni , Mardi, 27 février 2024

Un comité a été formé afin de préparer une vision pour l'exploitation de Ras Gamila. Aucun investisseur n'a été abordé à ce stade, selon le porte-parole du ministère du Secteur public.

Charm Al Cheikh
Ras Gamila à Charm Al Cheikh est l'une des régions de plongée prisée par les touristes: Photo: AFP

Un comité a été formé afin de préparer une vision pour l'exploitation de Ras Gamila, qui s'étend sur environ 160 mille mètres carrés, soit environ 206 acres, sur le littoral de la mer Rouge dans le Sud Sinaï, a déclaré le 26 février le porte-parole du ministère du Secteur public, Mansour Abdel Ghani.

Selon lui, ce projet fait partie d’un plan visant à maximiser les bénéfices des sociétés affiliées en les gérant de manière optimale, lors d’un appel téléphonique avec le programme Al Hikaya sur la chaîne MBC Masr.

En 2021, un accord de projet de tourisme hôtelier à Ras Gamila a été signé entre les ministères de l’Aviation civile et du Secteur public, et les compagnies Al Montazah Tourism and Investment et EMAC Aqaba. Ce projet devrait prendre place sur deux parcelles adjacentes, sur une superficie de 820 000 mètres carrés.

Ras Gamila est un site de plongée connu pour ses formations coralliennes et sa vie marine diversifiée, c’est la deuxième plus longue plage de la ville après celle de Naama Bay. Son emplacement à proximité de l’aéroport augmente son potentiel de développement international.

Le projet Ras Al-Hikma

Le porte-parole a démenti les informations circulant sur des négociations avec des entreprises saoudiennes pour un schéma d’investissement semblable à celui de Ras Al- Hikma sur le littoral nord, précisant qu’aucunes négociations n’avaient eu lieu avec des investisseurs, arabes ou étrangers, à ce stade.  

Le premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, avait annoncé, vendredi 23 février, la signature du projet de développement de Ras Al-Hikma avec la compagnie émiratie Abu Dhabi Developmental Holding Company.

Le projet prévoit la création d’une ville futuriste sur la côte méditerranéenne de quoi accroître le potentiel urbain et touristique de l’Egypte et l’aider à sortir de sa crise économique actuelle. Il s’étendra sur une superficie de 170,8 millions de mètres carrés, soit plus de 40 600 acres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique