Jeudi, 25 juillet 2024
Economie > Economie >

Baisse du déficit commercial en Egypte en novembre 2023 par rapport au mois précédent

Racha Darwich , Lundi, 05 février 2024

Les importations marquent une baisse de 9,9 % en novembre 2023 par rapport à novembre 2022 grâce notamment à la baisse de l’importation du blé d’un taux de 41% .

Wheat
Un agriculteur égyptien récolte du blé dans un champ. Photo : Reuters

Selon le bulletin mensuel des données du commerce extérieur, publié par CAPMAS le lundi 5 février, le déficit de la balance commerciale égyptienne s'est élevé à 3,07 milliards de dollars en novembre 2023, contre 2,92 milliards de dollars à la même période en 2022, marquant une augmentation de 5%.

Les exportations ont connu une baisse de 20,6 %, s'établissant à 3,21 milliards de dollars, comparé aux 4,04 milliards de dollars de l'année précédente. Cette diminution s'explique par la réduction des exportations de certains produits clés, tels que le prêt-à-porter (-4,5 %), les produits pétroliers (-23,7 %), le pétrole brut (-28,6 %) et les engrais (-59,6 %).

Cependant, certains secteurs ont enregistré une croissance en novembre 2023. Par exemple, les exportations de pâtes et préparations alimentaires ont augmenté de 26,6%, celles des fruits frais de 4,2%, des produits roulés en fer ou acier de 324,5% et des tapis de 12,0%.

En ce qui concerne les importations, elles ont également diminué, passant de 6,96 milliards de dollars en novembre 2022 à 6,28 milliards de dollars en novembre 2023, soit une baisse de 9,9%. Cette réduction s'observe notamment dans les importations de blé (-41,0 %), de plastique (-1,7 %), de maïs (-5,0 %) et de soya (-14,6 %).

À l'inverse, les importations de produits pétroliers (+19,1 %), de matières premières de fer ou d’acier (+53,4 %), de voitures (+108,2 %) et de produits chimiques organiques et inorganiques (+0,1 %) ont augmenté.

Le déficit commercial de septembre 2023 avait déjà enregistré une hausse de 10,3% par rapport à septembre 2022.

Face à ces défis, le gouvernement a imposé des restrictions sur les importations en raison de la pénurie de devises étrangères. La guerre en Ukraine a exacerbé cette situation, obligeant le gouvernement à dévaluer la livre égyptienne à trois reprises entre mars et janvier 2022.

Le taux de change du dollar par rapport à la livre est passé de 19,26 livres en septembre 2022 à 30,93 livres actuellement, selon la Banque Centrale d'Égypte, et a même atteint les 65 livres sur le marché parallèle récemment.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique