Jeudi, 25 avril 2024
Economie > Economie >

Des demandes d'investissements étrangers dans les énergies renouvelables égyptiennes dépassent 6 milliards de dollars

Rim Darwich , Lundi, 15 janvier 2024

Le secteur privé réalise des projets dans le domaine de l'énergie renouvelable, dont la valeur s'élève à 4,4 milliards de dollars. Ces initiatives devraient augmenter la capacité totale en énergie renouvelable à 10 000 mégawatts d'ici fin 2025.

Benban
Le parc solaire de Banban au sud de l'Egypte Photo: AP

Hossam Heiba, PDG de l'Autorité générale pour l'investissement et les zones franches (GAFI), a annoncé lors d'un entretien avec Asharq Business que « l'Egypte a reçu des demandes de plus de 6 milliards de dollars de la part d'investisseurs internationaux et du Golfe pour investir dans des projets d'énergies renouvelables ».

Heiba a révélé que « diverses alliances, incluant une alliance Europe-Golfe, une alliance chinoise et une alliance indienne, ont soumis des demandes pour des licences de projets d'énergies renouvelables, chaque projet évalué à 2 milliards de dollars ».

« Ces investissements visent à satisfaire les besoins énergétiques nationaux tout en exportant de l'énergie verte », a-t-il ajouté.

En octobre 2023, lors de la conférence « Hékayet Watan » (Histoire d'une nation), Mohamed Shaker, ministre de l'électricité et de l’énergie renouvelable, a indiqué que « le secteur privé réalise actuellement des projets d'énergie renouvelable d'une valeur de 4,4 milliards de dollars, visant à augmenter la capacité totale d'énergie renouvelable à 10 000 mégawatts d'ici fin 2025 ».

Une stratégie nationale complémentaire a été lancée en 2014, dotée d'un budget de 1,8 trillion de livres égyptiennes, pour maximiser l'utilisation des énergies renouvelables et positionner l'Egypte comme un hub énergétique majeur, à la fois conventionnel et renouvelable.

En 2023, la production d'énergie éolienne en Egypte a atteint 1 625 mégawatts, contre 545 mégawatts en 2014, et la production d'énergie solaire a augmenté à 1 668 mégawatts, par rapport à seulement 20 mégawatts en 2014. Shaker a annoncé que « Nous voulons augmenter la contribution des énergies renouvelables dans le mix électrique à 42 % d’ici 2030. Nous voulons aussi faire de l’Egypte un acteur principal dans l’industrie de l’hydrogène vert, accroître les capacités de stockage énergétique et sécuriser l’alimentation électrique des projets nationaux ».

Le ministre a également estimé que « la production d'hydrogène vert devrait atteindre 15 millions de tonnes par an en 2030 et plus de 58 millions de tonnes en 2040, avec environ 38 millions de tonnes destinées à l'exportation chaque année, représentant 5 % du marché mondial du commerce de l'hydrogène ».

En 2019, la centrale solaire photovoltaïque de Benban, située dans le gouvernorat d'Assouan au sud du pays, a été mise en service, avec une capacité de 1 650 MWc et une production annuelle estimée à environ 3,8 TWh.

Pour promouvoir et attirer davantage d'investissements, l'Egypte a pris des mesures importantes en 2023, dont la réduction de 62 % des formalités administratives pour les nouvelles entreprises. Heiba a déclaré que « l'Egypte prévoit de doubler le nombre de licences dorées accordées, passant de 25 en 2023 à plus de 50 en 2024 », ajoutant qu'actuellement, trois à cinq licences dorées sont délivrées chaque mois.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique