Samedi, 13 avril 2024
Economie > Economie >

Le taux des souscriptions au programme IPO atteint 3,5 milliards de dollars : ministre des Finances

Laila Ahmed , Dimanche, 14 janvier 2024

L’Egypte a relancé son programme IPO en 2023, visant à attirer des devises et à renforcer sa position extérieure.

s
ministre des Finances égyptien, Mohamed Maait lors d’un symposium du Fonds monétaire international au Caire. Photo : Page du Conseil des ministres

Le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, a annoncé le succès du programme IPO égyptien, atteignant 3,5 milliards de dollars en souscriptions, reflétant l'engagement du gouvernement à stimuler le secteur privé et la croissance économique durable.

Le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, a annoncé le dimanche 14 janvier, lors d'une conférence du Fonds monétaire international au Caire, que le programme d'appel d'offres égyptien (IPO) a cumulé des souscriptions de 3,5 milliards de dollars jusqu'à présent.

Maait a déclaré, « Le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour stimuler le climat des affaires et approfondir le rôle du secteur privé dans le développement économique, en tant que pilier fondamental pour parvenir à une croissance globale et durable et maintenir la stabilité macroéconomique ».

L’Egypte a relancé son programme IPO en 2023, visant à attirer des devises et à renforcer sa position extérieure.

Le gouvernement a identifié 32 entreprises en février pour offrir leurs actions en bourse ou à des investisseurs stratégiques, sur une période de 15 mois s'étendant de mars 2023 à juin 2024.

Le programme IPO fait partie de la stratégie de l'Etat visant à réduire la participation des entreprises gouvernementales en vendant leurs parts au secteur privé, afin de doubler sa contribution dans l'économie de 30 à 65 % en trois ans et d'attirer 40 milliards de dollars d’investissements privés d'ici 2026.

Un rapport du Conseil des ministres de novembre dernier indique que 3 nouvelles sociétés, Eastern Tobacco, Ezz Dekheila Steel et Telecom Egypt, ont été ajoutées aux 32 entreprises initiales.

Leurs parts publiques ont été vendues pour un milliard de dollars. « L'Etat a vendu ses parts dans 7 entreprises au secteur privé, attirant ainsi environ 2 milliards de dollars d'investissements étrangers », précise le rapport.

ICON, une filiale de TMG, a signé un accord de 882 millions de dollars pour acquérir 39 % de Legacy Hotels, détenant sept hôtels historiques étatiques. L'accord, selon TMG, accorde des droits de gestion à ICON et prévoit une possible extension à 51 %.

Ces hôtels incluent le Sofitel Legend Old Cataract Aswan, le Mövenpick Resort Aswan, le Sofitel Winter Palace Luxor, le Steigenberger Hotel Tahrir, le Steigenberger Cecil Hotel Alexandria, le Marriott Mena House Cairo et le Marriott Omar Khayyam Zamalek.

Hisham Talaat Moustafa, PDG de TMG, a révélé lors d'une conférence de presse que 150 millions de dollars seront alloués à l'amélioration de ces hôtels.

Le Premier ministre Mostafa Madbouly a annoncé en décembre 2023 que depuis le début du programme, le gouvernement a généré 5,6 milliards de dollars à travers le retrait total ou partiel de 14 entreprises.

Les autres actifs proposés à la vente incluent Wataniya, Stations Chill Out, 21 stations de dessalement d'eau, la centrale éolienne de Gabal Al-Zeit, celle de Zaafarana, et la centrale électrique Siemens à Béni-Soueif.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique