Mercredi, 19 juin 2024
Economie > Economie >

L’Autorité du Canal de Suez évoque avec l'armateur CMA CGM la situation sécuritaire en mer Rouge

Dira Maurice , Jeudi, 11 janvier 2024

L’Autorité du Canal de Suez communique avec ses clients et partenaires internationaux pour prendre connaissance de leurs politiques de navigation, afin de faire face aux conditions sécuritaires actuelles en mer Rouge.

s
Le groupe maritime français CMA CGM. Photo: Page Facebook du groupe.

Le président de l'Autorité du Canal de Suez (SCA), Osama Rabie, s’est entretenu jeudi 11 janvier, via vidéoconférence, avec la vice-présidente exécutive en charge des actifs et des opérations du groupe maritime français CMA CGM, Christine Cabau, pour discuter de la situation sécuritaire dans la région de la mer Rouge et de Bab El-Mandab.

La SCA tente de communiquer avec tous ses clients et coordonner les efforts conjoints pour faire face aux conditions actuelles, lit-on dans le communiqué publié sur la page Facebook de la SCA.

« Les circonstances actuelles sont temporaires. Ainsi, la communication efficace et la coordination conjointe sont le moyen idéal pour réviser les politiques des compagnies maritimes dans la région qui sont déterminées entre autres en fonction de la sécurité », assure Rabie.

C’est dans ce contexte que Rabie et Cabau ont examiné la politique de la compagnie française à l'égard de la situation sécuritaire dans la région.

Cabau a indiqué que « le groupe suit de près l'évolution de la situation en mer Rouge. Certains navires du groupe traversent toujours le Canal de Suez, tandis que d’autres ont recours à un détour par le Cap de Bonne-Espérance ».

Elle a expliqué ces détournements temporaires par la perturbation de la situation sécuritaire dans la région de la mer Rouge.

Or, elle a noté que la majorité des navires de la CMA CGM qui ont contourné le Canal de Suez l’ont fait, vu que leur destination était la côte américaine.

Par ailleurs, elle a exprimé la volonté du groupe de maintenir le transit de sa flotte via le Canal de Suez, celui-ci représentant un corridor vital pour le commerce mondial.

Les grandes entreprises de fret maritime, dont la compagnie CMA CGM, ont été contraints d’emprunter des itinéraires beaucoup plus longs pour protéger leurs équipages, leurs navires et leurs cargaisons contre les attaques des Houthis en mer Rouge.

En riposte à la guerre à Gaza, les Houthis lancent depuis le mois de novembre dernier des missiles et des drones contre les cargos internationaux soupçonnés d'avoir des liens avec Israël et traversant le Canal de Suez.

Le 16 décembre, CMA CGM a suspendu la traversée de ses navires par la mer Rouge « jusqu'à nouvel ordre ».

Le 26 décembre, elle a fait de nouveau naviguer certains de ses navires dans la région, mais déroute une autre partie de sa flotte vers le Cap de Bonne-Espérance.

Les autorités militaires américaines ont annoncé, mardi 9 janvier, que 26 attaques ont visé le trafic maritime commercial en mer Rouge depuis la mi-novembre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique