Jeudi, 25 avril 2024
Economie > Economie >

L’Egypte vise à augmenter ses échanges avec le continent africain pour atteindre 7,4 milliards de dollars en 2030

Ghada Ismaïl, Lundi, 08 janvier 2024

L’Égypte prévoit une augmentation de ses échanges commerciaux avec l'Afrique de 20 % au cours des cinq prochaines années selon le Conseil des ministres.

container ship
L’Égypte cherche à augmenter ses échanges commerciaux avec l’Afrique de 20%. Photo: AFP

Avec le lancement de l’accord de zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF),  l’Égypte envisage d’accroitre ses échanges commerciaux avec les pays africains de 20% jusqu'en 2030, a déclaré  Yehya Al-Wassek Bellah, le président de l’Agence égyptienne de représentation commerciale, lundi 8 janvier au site saoudien Asharq Bloomberg.

Dans ce but, l’Égypte prévoit d’établir une dizaine de zones d’exportation dans un certain nombre de gouvernorats égyptiens et de développer une dizaine de grappes industrielles d’exportation, a-t-il ajouté

Le ZLECAf, est un accord commercial entre 49 pays membres de l’Union africaine visant à établir un marché unique et une monnaie commune.

L’accord a été inauguré en mars 2018 et est entré en vigueur un an plus tard. Selon Al-Wassek Bellah, il débutera à la fin de 2024.

« Malgré le grand nombre de pays africains et ses diverses ressources, les échanges commerciaux (interafricains) restent faibles avec un taux inférieur à18%. Ceci est bien moins que le taux d’échanges asiatique et européen qui s’élèvent à environ 50% et 70%, respectivement » avait estimé le Conseil des ministres en juillet dernier.

« Les 47 pays qui ont ratifié l’accord, y compris l’Égypte, s’attendent à la ratification du reste des pays au cours du deuxième semestre de cette année, après quoi l’accord sera pleinement mis en œuvre » a ajouté Al- Wassek Bellah, selon le site saoudien.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique