Jeudi, 25 avril 2024
Economie > Economie >

Madbouly : les subventions coûtent à l'Etat 340 milliards de livres égyptiennes par an

Laila Ahmed , Mercredi, 03 janvier 2024

L’Egypte a connu des vagues successives de hausse des prix dans de nombreux domaines. Elle vise à réduire le taux d'inflation en dessous de 10 % à partir de 2025, a indiqué mercredi le Premier ministre mettant l'accent sur le fardeau de l'inflation qui pèse sur l'État.

s
Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly.

La facture annuelle des subventions atteint 340 milliards de livres égyptiennes, révèle le Premier ministre égyptien Mostafa Madbouly durant une réunion du Conseil des ministres, mercredi 3 janvier. 

« L’État a supporté le lourd fardeau en matière d’inflation et des prix », a indiqué Madbouly. Il a été décidé de ne pas augmenter les prix et de stabiliser les subventions pour certaines périodes, dont l'électricité, l'eau et d'autres secteurs, a-t-il ajouté. 

Selon le Premier ministre, 275 millions de morceaux de pain sont produits quotidiennement, soit un total de 100 milliards de morceaux annuellement, ce qui coûte aujourd'hui 91 milliards de dollars, contre 50 milliards en 2021.

L'Egypte consomme 18 milliards de litres de diesel par an, a indiqué Madbouly, soulignant que l'État subventionne le diesel à hauteur de 5 livres par litre, ce qui porte la subvention annuelle à 90 milliards.

Il a confirmé que la subvention à l'approvisionnement s'élève à 36 milliards de dollars et a souligné que l'Egypte consomme 280 millions de bonbonnes de gaz pour un coût réel de 200 livres égyptiennes et que l’État les vend à 75 livres.

 La subvention à l'électricité devait prendre fin cette année, mais elle a été reportée en raison des conditions économiques, selon Madbouly.  Elle a atteint 90 milliards de livres cette année seulement.

Quant à l'inflation, Madbouly a révélé que l’État vise à réduire le taux en dessous de 10 % à partir de 2025. Il est à noter que l’inflation a enregistré 34,6% en novembre 2023.

Confrontée à une crise liée à la rareté du dollar, depuis février 2022, suite à la guerre russo-ukrainienne, l’Egypte a imposé des restrictions sur les importations. Elle a connu en conséquence des vagues successives de hausse des prix dans de nombreux domaines.

Pour faire face à cet état, le gouvernement a eu recours à plusieurs mesures dans le cadre du maintien de la stabilité des prix des matières premières.

« Sept produits alimentaires seront désormais considérés comme des biens stratégiques soumis aux dispositions de la loi sur la protection des consommateurs », a déclaré, samedi 30 décembre, le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly.

Ces produits sont l'huile, les fèves, le riz, le lait, le sucre, les pâtes et le fromage blanc.

« Quiconque enfreint cette décision sera passible des sanctions de l’article 8 de la loi sur la protection des consommateurs », selon les déclarations du ministre. Cet article interdit de monopoliser ces produits, que ce soit en les dissimulant aux consommateurs, en s'abstenant de les vendre, ou de toute autre manière.

Il a été approuvé, mercredi, que quiconque enfreint les dispositions de l'article 8 de la loi sera puni d'une peine d'emprisonnement d'au moins un an et d'une amende d'au moins 100 000 livres et d'au plus deux millions de livres, ou l'équivalent de la valeur des marchandises.

Parmi les autres mesures entreprises par l’État, une liste de 12 produits alimentaires exonérés de douane pour six mois, dont la volaille, les produits laitiers, le beurre, le fromage, le thé, les huiles végétales et le sucre, a été publiée en octobre dernier,

Madbouly avait annoncé la réduction pour 6 mois des prix de sept produits alimentaires de base, comprise entre 15 et 25 %, qui sont le sucre, l'huile, les lentilles, les produits laitiers, le fromage, les pâtes, les fèves et le riz. 

Lors de la réunion du conseil des ministres, Madbouly a donné une explication détaillée, à propos de la hausse des prix de certains services annoncée cette semaine, dont l'électricité, le diesel, les billets de métro et  certains médicaments. 

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique