Samedi, 22 juin 2024
Economie > Economie >

Le géant du transport maritime Maersk se prépare à reprendre ses activités en mer Rouge

Ahraminfo , Lundi, 25 décembre 2023

Le Danois Maersk attribue sa décision au déploiement d'une force militaire dirigée par les Etats-Unis pour assurer la sécurité du commerce dans la région de la mer Rouge, en réponse aux attaques des Houthis.

Maersk
Un des navires du géant de transport maritime danois Maersk. photo : AFP

La société danoise Maersk se prépare à reprendre ses opérations de transport maritime dans la mer Rouge et le golfe d'Aden, a annoncé la société, dimanche 24 décembre, dans un communiqué rapporté par Reuters.

« Le dimanche 24 décembre 2023, nous avons reçu la confirmation que l'initiative de sécurité multinationale précédemment annoncée a désormais été mise en place et déployée pour permettre au commerce maritime de passer par la mer Rouge et le golfe d'Aden et utiliser de nouveau le Canal de Suez comme porte d'entrée entre l'Asie et l'Europe », a déclaré Maersk dans le communiqué.

Maersk a déclaré qu'elle publierait plus de détails dans les prochains jours. Toutefois, la société a indiqué qu'elle pourrait à nouveau recourir à un détournement du trafic maritime de ses navires en fonction de l'évolution de la situation sécuritaire, selon Reuters.

Maersk avait suspendu le 15 décembre le passage de ses navires dans le détroit de Bab El-Mandab en raison des attaques des Houthis dans la mer Rouge.

Plusieurs autres sociétés de transport maritime ont cessé ces dernières semaines de transiter par la mer Rouge pour des raisons sécuritaires, comme le français CMA CGM, l'allemand Hapag-Lloyd, le taïwanais EVERGREEN et le pétrolier britannique BP.

Pour sa part, le chef de l'Autorité du Canal de Suez, Osama Rabie, avait affirmé, dans un communiqué publié dimanche 16 décembre, que la navigation dans le canal se déroule « de manière normale » et que « le canal restera l’itinéraire le plus rapide et le plus court permettant aux navires de passer de l’Asie à l’Europe en l’espace de 9 jours à 2 semaines ».

Les Houthis lancent depuis le mois dernier une série de drones et de missiles sur des navires internationaux près du détroit stratégique de Bab El-Mandab, par lequel transite 40% du commerce international.

Ils avaient prévenu qu'ils viseraient des navires naviguant au large des côtes du Yémen ayant des liens avec Israël, en riposte à la guerre menée à Gaza.

Les Etats-Unis avaient déclaré, lundi 18 décembre, la formation d’une nouvelle coalition maritime internationale qui agirait comme une « patrouille de sauvetage rapide » pour protéger le trafic maritime dans la mer Rouge des attaques des Houthis.​

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique