Mercredi, 17 juillet 2024
Economie > Economie >

La Zone économique du Canal de Suez attire des investissements de 4,6 milliards de dollars : président

Ahraminfo , Dimanche, 24 décembre 2023

La Zone économique du Canal de Suez représente une zone industrielle logistique intégrale dont l’Egypte tire grand profit à travers des conventions internationales signées avec de nombreux pays du monde.

s
La zone économique du Canal de Suez. Photo : Al-Ahram

Le président de la Zone économique du Canal de Suez, Walid Gamal Eddine, a déclaré le dimanche 24 décembre, que la zone avait réussi à attirer des investissements d’une valeur de 4,6 milliards de dollars lors de la dernière période.

« Nous avons signé des contrats dans 97 projets dont sept ports. Les activités de la zone sont essentiellement axées autour des industries du fer, des carrelages en céramique, des médicaments, du prêt-à-porter et autres. Nous avons besoin de réaliser 10 fois plus d’investissements. », a-t-il dit au cours d’une séance plénière du Sénat pour la discussion de la politique du gouvernement concernant les zones industrielles.

« La production de l’hydrogène vert donnera un élan aux industries complémentaires comme les panneaux solaires, les portables et autres », a ajouté Gamal Eddine.

Gamal Eddine a expliqué que la Zone économique du Canal de Suez s’étendait sur une superficie de 455 km2 et comprenait 10 zones industrielles, en plus de 400 entreprises logistiques industrielles de services, près de 100 entreprises travaillant dans les ports industriels et plus de 10 développeurs industriels, sans oublier 5 opérateurs internationaux dans les ports affiliés à la Zone économique du Canal de Suez. Et d’ajouter que la Zone assurait près de 100 000 offres d’emploi directes et indirectes.

« Au cours de l’année dernière, nous avons introduit une industrie qui n’existait pas en Egypte. Il s’agit de l’approvisionnement des navires en carburant et des services maritimes qui sont fournis par les opérateurs internationaux en coopération avec les ministères des Transports et du Pétrole, ainsi que l’Organisme du Canal de Suez. Du 18 mai au 1er novembre, 700 navires ont bénéficié de l’approvisionnement en carburant fossile et des services maritimes. Nous nous attendons à l’augmentation de ce chiffre avec l’expansion dans la production des énergies vertes », a précisé Gamal Eddine en expliquant que le développement dans l’infrastructure, les routes et les tunnels avait largement contribué à attirer les investissements et facilité le transport des marchandises d’Al-Soukhna et Port-Saïd pour augmenter les exportations et les travaux dans la zone économique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique