Mardi, 25 juin 2024
Economie > Economie >

Indice PMI : l'activité du secteur privé non pétrolier en Egypte continue de se contracter

Dalia Farouq , Mardi, 05 décembre 2023

En novembre, l'indice PMI pour l'Egypte montre une légère amélioration, mais reste sous le seuil de croissance, reflétant une baisse continue de l'activité dans le secteur privé non pétrolier, marquée par des défis économiques et une baisse de l'optimisme des entreprises.

Supermarket
File photo: Two Egyptian women shopping in a supermarket in Cairo, Egypt. REUTERS

L'indice des directeurs d'achat (PMI) de S&P Global Egypt, publié mardi 5 novembre, s'est amélioré à 48,4 points par rapport à 47,9 points en octobre, mais il demeure en dessous du seuil de 50 points indiquant une croissance. Cela signifie que l'activité du secteur privé non pétrolier en Égypte continue de se contracter.

La confiance des entreprises non pétrolières a chuté à son plus bas niveau en plus de onze ans, affectée par une inflation élevée et une baisse constante de la production et des nouvelles commandes.

Cette situation marque le 36e mois consécutif de contraction de l'activité du secteur privé, bien que novembre ait été le mois le moins sévère depuis août dernier.

La production et les nouvelles commandes ont continué de baisser, mais à un rythme plus lent qu'au mois précédent.

Selon l'indice PMI, les entreprises non pétrolières ont réduit leurs activités d'achat au niveau le plus bas depuis février de l'année dernière, principalement en raison de la baisse de la demande et des pressions sur les coûts.

S&P note que, malgré une augmentation de l'inflation des prix d'achat depuis octobre, celle-ci reste inférieure aux niveaux records observés en 2022.

En outre, les niveaux d'emploi ont continué de baisser en novembre, avec un taux de suppression d'emplois qui a légèrement diminué par rapport à octobre, devenant plus modéré.

Les coûts des intrants de production ont considérablement augmenté, principalement en raison de la faiblesse de la devise et des pénuries de fournisseurs.

Cette augmentation des pressions sur les coûts a conduit à la hausse la plus rapide des prix depuis mars.

Quant aux perspectives futures, le PMI indique que l'optimisme dans l'économie non pétrolière de l'Égypte s'érode à l'approche de la fin de l'année.

Les défis économiques liés à la guerre russo-ukrainienne exercent une pression supplémentaire sur les coûts et la capacité de production des entreprises.

Le rapport souligne que « les entreprises non pétrolières ont montré peu d'optimisme quant à l'activité future, avec des attentes tombant au niveau le plus bas jamais enregistré ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique