Vendredi, 23 février 2024
Economie > Economie >

La Banque africaine de développement accorde 148 millions de dollars à l'Egypte

Névine Lameï, Dimanche, 03 décembre 2023

Un financement de la Banque africaine de développement vise à consolider les petites et moyennes entreprises en Egypte, ainsi qu'à stimuler le commerce africain, notamment au cours de la période ayant succédé à la pandémie de Covid-19 et qui coïncide à la guerre Russie-Ukraine.

AfDB
Un prêt de 148 millions de dollars de La Banque africaine de développement à l'Egypte. File Photo: African Development Bank (AfDB) headquarters building in Abidjan, Ivory Coast. Photo courtesy of AfDB website

La Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé un prêt de 148 millions de dollars à la Commercial International Bank d’Egypte (CIB) pour stimuler le commerce africain, comme pour soutenir les petites et moyennes entreprises (PME), notamment les secteurs manufacturier et agricole égyptiens, les principaux bénéficiaires de ce financement. Ce versement de la Banque africaine de développement a pour objectif de faciliter à l'Egypte sa transition vers une économie plus verte et lui permettra ainsi qu’à la CIB de répondre aux besoins en devises de ses clients. Et ce, en matière de financement du commerce extérieur, opérant dans divers secteurs de l'économie égyptienne, renforçant ainsi la capacité de production et stimulant la croissance. Ce qui « permettra d'augmenter la production économique, d'améliorer la compétitivité du pays, de générer des recettes fiscales et d'exportation, comme de créer des opportunités d'emploi, en particulier pour les femmes », d’après la page officielle de la Banque africaine de développement.

Ce prêt de la BAD devrait contribuer à attirer les investissements vers l'Egypte, augmentant ainsi le PIB égyptien de 4,3% au cours de l’exercice 2024-2025. Les fonds viseront également à étendre les terres publiques dédiées aux investissements dans les énergies renouvelables à 30 000 km carrés d'ici 2025.

Il est à noter que la BAD a accordé 2,2 milliards de dollars pour les projets agricoles égyptiens de dessalement et de traitement de l’eau en mai 2023. Le gouvernement égyptien vise à obtenir 300 millions de dollars de la BAD lors de l'exercice 2023-2024. Selon la page officielle de la BAD, « ce financement, auxquels prennent part les institutions financières internationales et régionales, dans un contexte de pénurie de devises étrangères en Egypte, constitue une occasion propice pour l’échange des expériences et la proposition de solutions créatives, susceptibles d’affermir les efforts de développement africains, notamment au cours de la période ayant succédé à la pandémie de Covid-19 et concomitante à la guerre Russie-Ukraine ».

La BAD tient des réunions annuelles en Egypte, notamment à Charm Al-Cheikh. Sa 58e réunion annuelle, la plus récente de l’année 2023, s’est tenue en mai dernier. Sous le thème « La mobilisation du secteur privé pour le financement en faveur du climat et de la transformation verte en Afrique ». Les réunions de la BAD s’inscrivent dans le cadre de la consolidation de la coopération avec les Etats africains, surtout sur le plan économique. A ces réunions participent d’habitude des représentants et des gouverneurs des Banques Centrales, des ministres des Finances de 81 Etats, en plus des délégués du secteur privé, des académiciens et des partenaires du développement. A noter que l’Egypte a accueilli la réunion annuelle de 2023 pour la troisième fois dans l’histoire et est à la tête des Etats bénéficiaires des opérations de développement de la BAD en Afrique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique