Vendredi, 23 février 2024
Economie > Economie >

Le dollar recule sur le marché parallèle par rapport à la livre

Ahraminfo, Dimanche, 03 décembre 2023

Le dollar américain a baissé par rapport à la livre égyptienne sur le marché noir, jeudi 30 novembre, au moment où le gouvernement égyptien applique un ensemble de mesures pour remédier à la grave pénurie de devises étrangères.

dollar
Billets de livre égyptienne et de dollar. Photo : AFP

Une source du secteur des importations qui a préféré garder l'anonymat a affirmé à Ahram Online, jeudi 30 novembre, que la Banque Centrale d'Egypte (BCE) a injecté 2 milliards de dollars causant une légère baisse du dollar par rapport à la livre égyptienne sur le marché parallèle.

Le billet vert oscille actuellement autour de 49,5 livres alors qu'il avait dépassé les 51 livres sur le marché noir au cours de la semaine passée.

La source a ajouté que le taux dollar/livre a commencé à augmenter sur le marché parallèle à partir du dimanche passé et à baisser à partir de ce jeudi et durant le week-end.

Le taux de change officiel est d’environ 31 livres, soit près de 18 livres de moins (37,4 %) que les taux du marché noir.

La hausse significative du taux du dollar sur le marché parallèle provient de la grave pénurie de devises étrangères dont souffre l’Egypte.

Environ 20 milliards de dollars ont fui le marché local suite à la guerre Russie-Ukraine en février 2022, étant donné que les investisseurs cherchaient des taux d’intérêt plus élevés ailleurs.

Dans ce contexte, la source a souligné que les importateurs et les commerçants ont désespérément besoin du dollar pour maintenir leurs transactions.

« La BCE est déjà chargée de fournir des devises aux banques locales dans le cadre de son rôle de régulation monétaire et des taux de change sur le marché », a expliqué l'expert bancaire Hany Abou-El-Fotouh à Ahram Online.

Cependant, ajoute-t-il, l'effet de telles mesures sur le marché est limité et la BCE doit augmenter ses réserves pour injecter davantage de devises fortes sur le marché.

Ainsi, Abou-El-Fotouh, estime que le remède à la pénurie de devises réside dans un ensemble de stratégies à long terme, notamment en stimulant l'industrie locale, en réduisant les importations et en attirant davantage d'investissements directs étrangers.

Au début de novembre, la BCE avait révélé une légère hausse des réserves internationales, passant à 35,1 milliards de dollars en octobre contre 34,97 milliards de dollars en septembre.

Pour sa part, le gouvernement a annoncé un plan visant à collecter 191 milliards de dollars jusqu’en 2026 en élargissant progressivement son programme d’introduction en Bourse (IPO) et en introduisant des incitations supplémentaires pour les investisseurs étrangers, telles que des exonérations fiscales et des licences privilégiées.

A rappeler que les engagements de l'Egypte dans le cadre du programme de prêt de 3 milliards de dollars fourni par le FMI implique la mise en œuvre de régimes flexibles pour les taux de change et d'intérêt, en plus du renforcement du rôle du secteur privé et de l'accélération de la croissance.

La semaine dernière, le premier ministre, Mostafa Madbouly, a déclaré que la crise du dollar est une crise passagère qui va bientôt prendre fin.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique