Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Egypte-France : Une coopération intensifiée et diversifiée

Gilane Magdi, Vendredi, 22 octobre 2021

Les accords de financement signés récemment entre l’Egypte et la France concernent plusieurs secteurs, dont les transports, l’eau et l’électricité. Détails.

Egypte-France : Une coopération intensifiée et diversifiée
Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, avec la ministre de la Coopération internationale, Rania Al-Machat, et les responsables égyptiens lors de la signature des accords.

Le ministère de la Coopération internationale a annoncé la semaine dernière les détails des accords de financement signés avec la France à l’issue de la visite du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, et d’une délégation économique en Egypte. Et ce, en vue d’achever les arrangements du nouveau paquet de financement global à l’Egypte d’un montant de 3,8 milliards d’euros durant la période de 2021 à 2025. Selon le communiqué de presse publié par le ministère le 16 juin, le montant des accords signés est de 1,76 milliard d’euros. « 776 millions d’euros seront financés par le Trésor public français et 990 millions d’euros par l’Agence Française de Développement (AFD) », a indiqué le communiqué.

La signature de ces accords s’inscrit dans le cadre de la consolidation des liens d’amitié et de coopération entre l’Egypte et la France et du renforcement des relations économiques bilatérales entre les deux pays, conformément à la déclaration commune émise par le président Abdel-Fattah Al-Sissi et son homologue français, Emmanuel Macron. Les négociations sur le nouveau paquet de financement ont commencé à la suite de la visite du président égyptien à Paris en décembre dernier, en coordination avec le ministère de la Coopération internationale et les autorités compétentes en Egypte, pour déterminer les besoins de financement et les projets prioritaires. « La France a envoyé deux missions en février et juin pour achever les négociations sur le nouveau paquet de financement avant la signature définitive en début de semaine », selon le communiqué.

Part du lion au secteur du transport

Au cours de la récente visite de la délégation française, des conventions de financement du développement ont été signées pour un certain nombre de secteurs. Celui des transports a capturé la part du lion. Le gouvernement a signé un projet de fourniture de 55 rames pour la première ligne du métro du Caire avec un financement de 776 millions d’euros octroyé par le Trésor français. L’Autorité nationale des tunnels bénéficiera de ce montant, en appui aux plans gouvernementaux visant le développement des moyens de transport, l’amélioration des infrastructures durables pour le secteur et l’amélioration des services fournis aux citoyens.

En ce qui concerne les financements convenus avec l’AFD, plusieurs autres projets ont été signés dans le secteur des transports : le projet de réhabilitation de la voie ferrée Mansoura-Damiette d’un montant de 95 millions d’euros, un projet de réhabilitation du métro d’Abouqir d’une valeur de 250 millions d’euros, un projet de construction de voies ferrées d’Assouan, Tochka et Wadi Halfa, ainsi que la construction de la voie ferrée Al-Robeiki-10 du Ramadan-Belbeis, pour un coût de 250 millions d’euros

Dans un autre contexte, le gouvernement a signé un financement pour le développement des politiques de subvention de l’électricité (la deuxième tranche) d’un montant de 75 millions d’euros, dont bénéficiera le ministère des Finances. Un accord a également été signé pour le lancement d’un centre de contrôle régional à Alexandrie au profit du ministère de l’Electricité et des Energies renouvelables, d’une valeur de 50 millions d’euros.

Dans le cadre de la volonté de l’Etat de préserver les ressources en eau, d’améliorer leur durabilité et de développer les infrastructures du secteur des services publics, trois accords ont été conclus dans ce secteur vivant : le premier est un accord de financement du développement d’un montant de 52 millions d’euros pour la mise en place d’une station d’épuration à Hélouan, le deuxième d’un montant de 68 millions d’euros pour mettre en oeuvre un projet de station d’épuration à l’est d’Alexandrie et finalement, un troisième accord d’une valeur de 50 millions d’euros pour mettre en oeuvre la troisième phase de la station d’épuration d’Al-Gabal Al-Asfar. Le gouvernement a également signé un accord pour mettre en place le marché de gros d’Alexandrie, avec un financement de 68 millions d’euros, dont bénéficiera le ministère de l’Approvisionnement.

« Les nouveaux accords reflètent les relations solides de longue date entre la République arabe d’Egypte et la République française, qui se reflètent dans le soutien des plans de développement nationaux, en particulier dans le secteur des transports, où la coopération avec la partie française a contribué à la mise en oeuvre du premier projet de métro dans le Grand Caire. Le nouveau paquet de financement améliore aussi les efforts de développement national dans de nombreux domaines, en particulier le transport », a déclaré la ministre de la Coopération, Rania Al-Machat. Elle a souligné que le financement du développement convenu avec la partie française se caractérise par des périodes de grâce et de remboursement pouvant aller jusqu’à 25 ans, permettant à l’Etat de payer et mettre en oeuvre des projets qui profitent directement à la population.

Al-Machat a indiqué qu’en plus du paquet signé d’un montant de 1,7 milliard d’euros, deux accords ont été signés : Le premier pour mettre en oeuvre le projet d’assurance maladie globale d’un montant de 150 millions d’euros, et le second pour mettre en oeuvre le projet de l’Université française en Egypte d’un montant de 12 millions d’euros.

Liste des projets égyptiens à financer par la France durant la période de 2021-2025

Projets Valeur

(Millions d’euros)

Fourniture de 55 rames pour la première ligne du métro du Caire 776

Réhabilitation du métro d’Abouqir 250

Construction de voies ferrées à Assouan, Tochka,

Wadi Halfa et Al-Robeiki-10 du Ramadan-Belbeis 250

Réhabilitation de la voie ferrée Mansoura-Damiette 95

Un marché de gros à Alexandrie 98

Accord pour le développement des politiques de subvention de l’électricité (la deuxième tranche) 75

Station d’épuration à l’est d’Alexandrie 68

Station d’épuration à Hélouan 52

Centre de contrôle régional à Alexandrie 50

Troisième phase de la station d’épuration d’Al-Gabal Al-Asfar 50

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique