Mercredi, 26 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Marchés en bref

Lundi, 28 janvier 2013

Flashs

Telecoms . Vodafone Egypt a augmenté les prix des cartes de recharge prépayées de 15 %. Autrement dit, le temps d’appel procuré par l’achat d’une carte, par exemple de 10 L.E., a diminué. Cette mesure a provoqué la colère des utilisateurs. Surtout que les détaillants ont profité de cette hausse pour vendre plus cher les cartes des autres sociétés de téléphonie mobile. Selon le ministre des Télécommunications, Vodafone devrait revenir sur sa décision.

Vente en détail . Majid Al-Futtaim (MAF) a annoncé vouloir acheter la chaîne de magasins Metro en Egypte, spécialisée dans la vente de produits de grande consommation. Il planifie cet achat au cours du premier trimestre de l’année en cours. Mansour Group, propriétaire actuel de la chaîne, a exprimé son intention de se séparer de Metro. Cette acquisition viendrait gonfler le portefeuille de MAF, qui a fait son entrée en Egypte en 2000, et possède déjà deux centre commerciaux, ainsi que 14 hypermarchés et supermarchés.

EFG-Hermes . La Banque d’investissement égyptienne EFG Hermes vient d’annoncer la finalisation de sa joint-venture (regroupement de plusieurs entreprises en une seule), avec la société qatari QInvest. Cette transaction, qui devait avoir lieu avant la fin 2012, a été retardée par des problèmes d’autorisations dans plusieurs pays arabes. L’accord va créer la plus grande banque d’investissement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, détenue à 60 % par QInvest.

Pétrole . La Compagnie nationale du pétrole des Emirats (Enoc) a décidé de changer de fournisseur de produits pétroliers. Celle-ci importe désormais des produits pétroliers condensés provenant du Qatar, et non plus d’Iran, soumis à des sanctions internationales. En 2012, Enoc a été le plus grand acheteur de condensés iraniens avec 127 000 barils par jour. En 2011, il en achetait 106 000.

A la loupe

Qandil rencontre Lagarde à Davos

Le premier ministre, Hicham Qandil, était à la tête d’une délégation égyptienne qui a participé au forum de Davos entre les 23 et 27 janvier. Mais Qandil a dû quitter la Suisse le 26 au soir à cause des turbulences politiques en Egypte. La délégation comprenait aussi Hatem Saleh, ministre de l’Industrie, Ossama Saleh, ministre de l’Investissement, Hassan Malek, président de l’Association des hommes d’affaires EBDAA (créé par les Frères musulmans), ainsi que Amr Moussa, ancien ministre des Affaires étrangères et candidat à la dernière présidentielle. M. Qandil a discuté avec Mme Lagarde d’un prêt de 4,8 milliards de dollars. Des sources auprès du FMI qui ont requis l’anonymat ont affirmé au quotidien Al-Shorouk que le FMI pourrait annuler sa visite prévue dans deux semaines si la stabilité politique n’est pas restaurée.

Le chiffre

17%

Telle est la hausse du nombre de touristes qui ont visité l’Egypte en 2012 par rapport à l’année précédente selon des déclarations du ministre du Tourisme. Il a aussi affirmé que les revenus du secteur ont augmenté de 13 % au cours de la même période. Le ministre n’a pas donné de chiffre et s’est contenté de révéler la hausse en pourcentage. Selon les chiffres officiels, 9,8 millions de touristes ont visité le pays en 2011 engendrant des revenus de 8,8 milliards de dollars. Le pays reste cependant en dessous des chiffres de l’avant-révolution. En 2010, 14,5 millions ont visité le pays, alors que les revenus du secteur ont atteint 12,5 milliards de L.E.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique