Mercredi, 22 mai 2024
Economie > Energie >

Installation du câble sous-marin d'interconnexion électrique entre l'Egypte et l'Arabie saoudite

Ahraminfo , Jeudi, 28 mars 2024

Le taux de réalisation du projet d'interconnexion entre l’Egypte et l’Arabie saoudite dépasse actuellement 35 %, selon les sources de la chaîne Al Arabiya.

S
L’Italien « Prysmian » installe un câble sous-marin. Photo : Page officielle de « Prysmian »

Le groupe italien Prysmian, spécialisé dans la production de câbles d'énergie et de télécommunications, a commencé les travaux d'installation du câble sous-marin pour le projet d'interconnexion électrique entre l'Egypte et l'Arabie saoudite, ont annoncé des sources gouvernementales à la chaîne saoudienne Al Arabiya, le jeudi 28 mars.

La longueur du câble sous-marin dépasse 20 kilomètres, et le coût de son installation est estimé à 221 millions d'euros, selon les données publiées sur le site de la compagnie.

Le coût total de mise en œuvre du projet d'interconnexion électrique entre l'Egypte et l'Arabie saoudite, d'une capacité de 3 000 mégawatts, s'élève à 1,8 milliard de dollars. La Banque islamique de développement, le Fonds arabe et le Fonds koweïtien participent au financement d'une partie du projet.

Les sources d’Al Arabiya ont indiqué que le taux de réalisation du projet d'interconnexion dépasse actuellement 35 %. Le début du fonctionnement de la première phase du projet, d'une capacité de 1 500 mégawatts, est prévu à la mi-2025, et celui de la deuxième phase en novembre de la même année, avec une capacité de 1 500 mégawatts.

Les travaux du projet d'interconnexion électrique entre les deux pays comprennent la construction de trois stations de transformation haute tension dans l'est de la ville de Médine et de Tabuk en Arabie saoudite, ainsi que de la station « Badr » en Egypte. Les stations sont reliées par des lignes de transmission aériennes et par des câbles sous-marins dans le golfe d'Aqaba. 

Un projet prometteur

Le projet attribué à Prysmian en 2021 par l’Egyptian Electricity Transmission Company (EETC) et la Saudi Electricity Company (SEC) faciliterait l’échange d'électricité entre les deux pays et pourrait favoriser le développement de nouvelles interconnexions dans la région.

« Il s’agit de la première interconnexion sous-marine CCHT (courant continu haute tension) entre les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Elle présente un grand intérêt à la fois pour l’Egypte et l’Arabie saoudite, mais également pour les futurs corridors énergétiques potentiels entre le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Europe », avait indiqué le directeur du portefeuille Moyen-Orient pour Prysmian, Simone Volpato.

Pour exécuter ce projet, Prysmian Powerlink a établi des filiales au Caire et dans la ville saoudienne de Djeddah.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique