Jeudi, 30 mai 2024
Economie > Energie >

Sissi : « les pays aux économies modestes trouveront des difficultés à respecter leurs engagements climatiques en cas de manque de financement »

Racha Darwich , Lundi, 19 février 2024

Le président égyptien inaugure l'exposition EGYPES 2024 sur l'énergie, une plateforme dynamique visant à transformer le secteur énergétique, avec un accent sur la sécurisation de l'approvisionnement, la transition énergétique et la réduction des émissions.

Sissi
Al-Sissi au cours de l'inauguration d'EGYPES 2024.

Sous le thème « Stimuler l'énergie : sécuriser l'approvisionnement, transformer l'énergie et réduire les émissions », Abdel-Fattah Al-Sissi, président de la République, a officiellement ouvert la septième édition de la Conférence et exposition internationale sur l'énergie (EGYPES 2024) ce lundi 19 février, un événement qui se poursuivra jusqu'au 21 février.

Lors de l'ouverture, Sissi a évoqué les défis spécifiques à l'Egypte, mentionnant les répercussions économiques post-Covid-19 et le conflit en Ukraine, ainsi que les tensions aux frontières avec la Libye, le Soudan, et la bande de Gaza. Il a indiqué une baisse significative, de 40 à 50%, des revenus générés par le Canal de Suez, autrefois estimés à 10 milliards de dollars pour l'Egypte.

« Les pays aux économies modestes trouveront des difficultés à respecter leurs engagements climatiques en cas de manque de financement » souligne le président. Il a toutefois mis en avant les efforts considérables de l'Egypte dans le domaine du gaz naturel et de l'énergie, notamment l'approvisionnement en gaz naturel de 15 millions de foyers et la conversion de plus d'un million de véhicules au gaz naturel, tout en mentionnant une perte annuelle de près de 10 milliards de dollars liée aux infrastructures et routes défaillantes au cours des sept dernières années.

Wangmi Chen, vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures, a partagé qu'une étude conjointe avec l'Egypte vise à équilibrer les secteurs économiques et à réussir la transition énergétique, malgré les défis de transformation. « Il y avait quelques défis à la transformation, mais une mission est actuellement en cours pour contribuer à la prospérité, réduire les émissions de carbone et atteindre la neutralité zéro. » a-t-il affirmé.

Tarek El-Molla, ministre du pétrole et des ressources minérales, a expliqué que la conférence de cette année adopte un nouveau format, passant d'un événement centré sur le pétrole à une plateforme énergétique complète discutant des défis et des solutions pour la transition énergétique et la réduction des émissions de carbone. Il a souligné l'objectif de promouvoir une transition énergétique équilibrée vers des sources plus propres et durables, tout en assurant un approvisionnement responsable et écologique pour soutenir la croissance économique et les besoins des populations. Cela implique l'intégration de techniques de réduction des émissions dans les secteurs pétrolier et gazier ainsi que le développement des énergies vertes et renouvelables, notamment l'hydrogène.

La conférence de cette année attire l'attention du monde de l'énergie, avec la participation de nombreux ministres, responsables énergétiques, secrétaires d'organisations régionales et internationales, ainsi que les PDG de grandes entreprises énergétiques mondiales.

Le second jour, EGYPES 2024 accueillera la Conférence sur la durabilité énergétique, avec la participation de El-Molla et de la ministre de l'environnement, Jasmine Fouad.

Un événement inédit, le Climate Technology Challenge Event, offrira une scène mondiale aux startups pour présenter leurs innovations en réduction des émissions de carbone devant un jury d'experts du secteur énergétique.

La conférence aborde également le Dialogue africain sur l'énergie, visant à aborder les défis critiques en matière de politiques, législations, et développement des infrastructures de gaz naturel, et à explorer comment l'Afrique peut valoriser ses vastes ressources énergétiques pour un futur plus prospère et durable.

EGYPES 2024 continue de mettre en avant des thèmes essentiels tels que l'équité dans le secteur de l'énergie, la finance, et l'investissement. Elle organise également sa conférence technique annuelle rassemblant des experts techniques de l'industrie énergétique de divers pays, en plus d'un programme destiné aux jeunes professionnels du secteur. La conférence célèbre ses récompenses annuelles, honorant les meilleures initiatives en matière de durabilité énergétique et d'équité dans le secteur, mettant en lumière les acteurs clés qui contribuent à ces domaines.

Cette année, EGYPES 2024 enregistre une participation record avec environ 35 000 participants de 120 pays, 2 200 délégués, et la présence de plus de 40 entreprises égyptiennes et internationales spécialisées dans l'énergie, le pétrole, le gaz, et les technologies énergétiques. Environ 80 tables rondes sont prévues, réunissant plus de 300 intervenants. L'exposition s'étend sur une superficie de 39 000 mètres carrés, avec des pavillons de 12 pays, y compris la Chine, Chypre, l'Allemagne, la Grèce, l'Inde, l'Italie, la Roumanie, l'Espagne, la Turquie, les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni, et les Etats-Unis, en plus de 450 exposants de divers pays.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique