Mercredi, 19 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Le droit de tirage spécial en quelques lignes

Salma Hussein , Lundi, 03 avril 2023

Un Droit de Tirage Spécial (DTS) est une unité de compte utilisée dans les opérations du Fonds Monétaire International (FMI).

Le droit de tirage spécial en quelques lignes

La valeur d’un DTS est celle d’un panier de monnaies dont la composition est en principe révisée tous les 5 ans. La dernière révision devait avoir lieu en 2022, mais le conseil d’administration du FMI avait décidé, en mars 2021, de prolonger la validité du panier jusqu’au 31 juillet 2022, pour que le FMI puisse se focaliser sur sa riposte face à la pandémie de Covid-19. La valeur d’un DTS est calculée à partir du dollar américain à 43,38 %, de l’euro à 29,31 %, du renminbi chinois à 12,28 %, du yen japonais à 7,59 % et de la livre sterling à 7,44 %. L’allocation de DTS est non remboursable, elle ne doit pas être considérée comme une dette extérieure. Elle est par ailleurs gratuite et sans intérêt si le gouvernement la garde comme réserve en devises. Si le gouvernement l’échange contre le dollar ou la monnaie nationale, un taux d’intérêt variable est payé pour le FMI. Même si le pays l’échange en devises pour payer une dette ou pour booster les dépenses publiques, les DTS restent la méthode de finance la moins coûteuse, note l’ONG internationale Oxfam. Le tableau suivant, publié par Oxfam, illustre le coût du service d’une dette, comparé au coût de l’utilisation des DTS. Si un pays emprunte un milliard de dollars à un taux d’intérêt fixe de 6 % en 2021, remboursable sur 2 ans, le service de la dette en 2023 sera de 1,12 milliard de dollars. En revanche, si le pays utilise le même montant en DTS, le taux d’intérêt sur les DTS est de 2,8 % (taux annoncé par le FMI en décembre 2022), le service de la dette ne serait que 56 millions de dollars.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique