Mercredi, 24 juillet 2024
International > Afrique >

Le président sénégalais en France mercredi pour sa 1ère visite hors d'Afrique

AFP , Mardi, 18 juin 2024

Sénégal
Bassirou Diomaye Faye prononce son discours inaugural après avoir prêté serment en tant que président du Sénégal à Dakar, Sénégal. Photo : AP

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye se rend en France mercredi pour sa première visite officielle en dehors du continent africain et y rencontrera son homologue français Emmanuel Macron, ont annoncé ses services mardi.

M. Faye, investi le 2 avril, prendra part au Forum mondial pour la souveraineté et l'innovation vaccinales, à l'invitation de l'Alliance du vaccin (Gavi) et de l'Union africaine, a déclaré la présidence dans un message envoyé à la presse. Le sommet est programmé jeudi.

"À l'issue de cet événement, le chef de l'État sera convié à un déjeuner par son homologue français", a ajouté la présidence.

Le Sénégal et la France, ancienne puissance coloniale, entretiennent historiquement de fortes relations politiques, économiques et humaines. La France revendique d'être le premier investisseur et le premier bailleur d'aide publique au développement au Sénégal.

M. Faye, 44 ans, a remporté avec éclat la présidentielle de mars avec un discours souverainiste et la promesse de rupture avec l'ancien système. Se déclarant panafricaniste de gauche, il a affirmé sa volonté de partenariats mutuellement bénéfiques à l'international.

Son ancien mentor et désormais Premier ministre, Ousmane Sonko, s'est signalé par le passé par ses diatribes contre l'emprise politique et économique que la France continue selon lui d'exercer au Sénégal.

M. Sonko a accusé en mai l'Elysée d'avoir incité à la "persécution" d'opposants sous l'ancienne présidence sénégalaise. MM. Sonko et Faye étaient encore en prison 10 jours avant la présidentielle.

M. Sonko a également jugé la présence de bases étrangères au Sénégal "incompatible" avec la souveraineté nationale.

La France dispose de plusieurs emprises militaires à Dakar. Elle a commencé à réduire sa présence en 2023 et ne devrait conserver qu'une centaine de militaires au Sénégal, contre 350 actuellement.

L'avenir du partenariat militaire figure parmi les nombreux sujets communs à Paris et Dakar, avec la sécurité ou la réforme du franc CFA.

Depuis son investiture en avril, M. Faye a effectué une dizaine de visites en Afrique de l'ouest, dont le Mali et le Burkina Faso, deux pays qui ont tourné le dos à la France et ont annoncé leur retrait de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), qu'ils accusent d'être inféodée à Paris.

Plusieurs chefs d'Etat africains seront présents au Forum de l'innovation et de la souveraineté vaccinale jeudi à Paris.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique