Samedi, 18 mai 2024
International > Afrique >

Shoukry : « Il est impératif d’aboutir à des solutions au conflit soudanais »

Farah Alazzouni , Jeudi, 14 décembre 2023

Le ministre égyptien des Affaires étrangères et le président de la Commission de l'Union Africaine ont salué les recommendations du sommet de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) qui a trouvé un accord pour le-cessez-le-feu et une rencontre entre les deux belligérants.

s
Le ministre des Affaires étrangères égyptien, Sameh Shoukry, et le président de la Commission de l'Union africaine (CUA), Moussa Faki Mahamat. Photo : Al-Ahram

Le ministre des Affaires étrangères égyptien, Sameh Shoukry, a souligné la nécessité d’aboutir à des solutions au conflit soudanais, lors d’un appel téléphonique avec le président de la Commission de l'Union africaine (CUA), Moussa Faki Mahamat, jeudi 14 décembre.

Selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères, Shoukry a évoqué avec Faki le développement de la situation au Soudan et les efforts déployés par l'Egypte ainsi que ses aspirations pour résoudre la crise, notamment dans le cadre des efforts des pays voisins du Soudan.

Les deux parties ont salué les résultats du sommet extraordinaire de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) qui a trouvé un accord entre les forces armées soudanaises (FAS) et les Forces de soutien rapide (FSR), pour un cessez le feu immédiat ainsi qu'une rencontre en tête-à-tête des deux antagonistes à savoir le général Abdel-Fattah Al-Burhan et le général  Mohamed Hamdan Dagalo connu sous le nom de « Hemedti ».

Faki a également souligné les efforts déployés par l'Union africaine notamment les consultations approfondies de la composante civile soudanaise, qui ont eu lieu en novembre.

Après huit mois de combat entre les deux rivaux, 12 000 soundanais au moins sont décédés selon les chiffres de l'ONU.

Sept millions de déplacés y sont recensés par l'ONU et la population est sous une grave menace de famine du fait du manque d'alimentation et d'agriculture.

L'Egypte avait essayé de résoudre la situation en organisant une conférence internationale, au Caire du 18 au 20 novembre, rassemblant les principaux acteurs de la société civile soudanaise et des organisations humanitaires internationales pour tenter de trouver une issue à la crise humanitaire.

Shoukry et Faki ont aussi évoqué la situation à Gaza et les moyens d'assurer l'acheminement de l'aide humanitaire vers l’enclave palestinienne.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique