Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Afrique >

Le Soudan croule sous les inondations

May Al-Maghrabi, Mercredi, 09 septembre 2020

Les autorités soudanaises ont déclaré le pays zone de catastrophe naturelle et imposé un état d›urgence de trois mois après la montée des eaux de crue et les fortes pluies qui ont tué près de 100 personnes et inondé plus de 100 000 maisons.

Le Soudan croule sous les inondations
(Photo : AP)

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le Soudan ces dernières semaines offrent un spec­tacle de désolation. Une centaine de morts et des dizaines de milliers de déplacés sont déjà à déplorer, alors que de fortes précipitations sont encore attendues jusqu’à fin sep­tembre. Sur place, les habitants lut­tent avec les moyens du bord pour juguler les inondations dues, notam­ment, au débordement du Nil.

Face à l’ampleur de la catastrophe, le Soudan a décrété, samedi 5 septembre, l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire. Selon l’agence officielle Suna, « le Conseil de sécurité et de défense déclare l’état d’urgence pour une période de trois mois dans tout le pays, le Soudan étant considéré comme une zone de catastrophe naturelle ». Et d’ajouter que « les pluies et les inondations ont dépassé tous les records, et il faut s’attendre à une hausse continue du niveau de l’eau ». Le pire serait même à attendre dans les semaines à venir, car de fortes pluies sont attendues jusqu’à fin septembre en Ethiopie et au Soudan, selon le ministère de l’Irrigation. Selon les mesures relevées par le ministère, la crue de cette année devrait être plus importante que les précédentes, surtout celle de 1998 qui avait détruit des dizaines de milliers de maisons dans plusieurs Etats et déplacé plus d’un million de personnes.

D’après le dernier bilan de la défense civile, les crues ont fait 99 morts et 46 blessés dans le pays, l’une des pires catastrophes naturelles depuis des décennies. Plus de 100 000 maisons ont également été détruites ou endommagées, sans compter les 150 bâtiments publics entièrement détruits par les pluies diluviennes et les crues.

Le niveau du Nil a atteint 17,57 m, selon le ministère de l’Eau et de l’Irrigation, un record absolu depuis plus de 100 ans, date du début des relevés sur le fleuve. Les inondations touchent 16 des 18 états du pays, et 500 000 habitants sont affectés par cette catastrophe. Une partie d’Omdourman, une ville mitoyenne de Khartoum, est actuellement sous les eaux.

Face à la catastrophe, les Emirats Arabes Unis (EAU) sont venus à l’aide. Le représentant du gouverneur dans la région d’Al-Dhafra et président du Croissant-Rouge des Emirats (CRE) a ordonné une aide humanitaire d’urgence aux personnes touchées par les inondations qui ont balayé le Soudan. L’aide comprend de la nourriture et des médicaments dans les zones touchées par la catastrophe naturelle. Le CRE élabore également un plan de secours d’urgence pour répondre aux besoins des habitants en matière de nourriture, d’équipement sanitaire et d’abris, ainsi que d’assainissement de l’environnement. Le secrétaire général du CRE, Dr Mohamed Atiq Al-Falahi, a déclaré que les EAU souhaitaient faire preuve de solidarité et soutenir les victimes des inondations au Soudan, alléger leurs souffrances et contribuer à améliorer leurs conditions de vie le plus rapidement possible. Al-Falahi a ajouté que le CRE travaille actuellement en coordination et en coopération avec l’ambassade des Emirats arabes unis à Khartoum et des partenaires locaux pour fournir l’aide. Ils travaillent également sur l’assainissement de l’environnement en fournissant des pesticides et des équipements de lutte antiparasitaire pour réduire la transmission des maladies infectieuses, en plus de fournir des pompes pour drainer les eaux de crue, afin de prévenir la contamination et protéger la santé publique. Il a déclaré que l’Autorité n’épargnerait aucun effort pour répondre à tous les besoins et renforcer sa réponse humanitaire.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique