Mercredi, 24 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Nouvel échange de tirs entre l'armée israélienne et le Hezbollah libanais

AFP , Samedi, 15 juin 2024

s
la fumée s’échappe des feux enflammés par les bombardements israéliens sur les zones boisées du village libanais de Deir Mimas, dans le sud du Liban, au milieu des affrontements transfrontaliers entre les troupes israéliennes et les combattants du Hezbollah. Photo : AFP

Le Hezbollah libanais et l'armée israélienne ont échangé de nouveaux tirs samedi à la frontière entre les deux pays, des sources proches du mouvement faisant état d'un mort dans une frappe israélienne.

Depuis le début il y a plus de huit mois de la guerre à Gaza, le Hezbollah échange régulièrement des tirs avec l'armée israélienne, en soutien au Hamas.

Les attaques du Hezbollah se sont intensifiées depuis la mort mardi d'un de ses plus importants commandants, Taleb Sami Abdallah, tué dans une frappe israélienne sur une maison à Jouaiyya, dans le sud du Liban, frontalier du nord d'Israël. L'armée a confirmé avoir éliminé Abdallah qui, selon elle, avait "planifié et exécuté des attentats" anti-israéliens.

Samedi, le Hezbollah a affirmé avoir ciblé la base de Meron, dans le nord d'Israël, avec des "missiles guidés", et lancé des "drones d'attaque" vers une autre base israélienne "dans le cadre de la riposte à l'assassinat perpétré par l'ennemi à Jouaiyya".

L'armée a confirmé dans un communiqué le tir de "deux projectiles" contre le site militaire à Meron, qui n'ont fait ni victime ni dégât selon elle.

"Plusieurs engins aériens ont traversé le Liban en direction du territoire israélien" et sont tombés dans la région de Goren, a-t-elle ajouté en faisant état d'un incendie provoqué par ces engins.

Un avion de combat a "frappé un terroriste du Hezbollah" et l'artillerie a tiré "pour éliminer une menace" dans la région d'Aïtaroun, dans le sud du Liban, a encore indiqué l'armée, sans autre précision.

Une source proche du Hezbollah et des secouristes affiliés à ce mouvement ont indiqué qu'un "homme non libanais" avait été tué à Aïtaroun, sans fournir plus de détails.

L'Agence nationale de presse officielle libanaise a fait état d'un nombre indéterminé de victimes dans une frappe de "drone israélien" contre une moto sur la route Aïtaroun-Bint Jbeil.

Plus de huit mois de violences à la frontière israélo-libanaise ont fait au moins 471 morts au Liban, la plupart des combattants mais incluant aussi 91 civils, selon un décompte de l'AFP basé sur les données du Hezbollah et des sources officielles libanaises.

Côté israélien, au moins 15 soldats et 11 civils ont été tués, selon les autorités.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique