Samedi, 13 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Feux de forêts dans le sud du Liban après des bombardements israéliens

AFP , Samedi, 08 juin 2024

s
Archive - Des tirs de roquettes lancés du Liban vers le nord d’Israël, près de la ville de Kiryat Shmona, près de la frontière libanaise. Photo : AFP

Des bombardements israéliens ont déclenché d'importants incendies dans plusieurs régions du sud du Liban samedi, ont indiqué un média d'Etat et un secouriste affilié au mouvement Amal, allié du Hezbollah.

Depuis le début il y a plus de huit mois de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, le Hezbollah libanais échange régulièrement des tirs avec l'armée israélienne, en soutien au mouvement islamiste palestinien.

Au cours des dernières semaines, les violences se sont intensifiées et les échanges de tirs ont déclenché d'importants incendies des deux côtés de la frontière.

"L'artillerie israélienne a bombardé au phosphore les alentours d'Alma al-Chaab, déclenchant des incendies dans les zones boisées, qui se sont propagés près de certaines habitations", a déclaré l'Agence nationale d'information (Ani), ajoutant que les flammes avaient également "atteint de vastes plantations d'oliviers".

Les autorités libanaises et plusieurs ONG internationales accusent Israël d'utiliser des munitions au phosphore blanc, substance qui s'enflamme au contact de l'oxygène et peut être utilisée comme arme incendiaire.

"Israël bombarde volontairement les zones boisées au phosphore afin de provoquer des incendies", a déclaré à l'AFP Ali Abbas, un secouriste de l'association Al Risala, relevant du mouvement Amal, allié au Hezbollah.

Selon lui, les secouristes peinent à éteindre les flammes, l'armée libanaise n'envoyant pas d'hélicoptères, par crainte d'être prise pour cible par Israël.

Plus à l'est, l'Ani avait également fait état "d'incendies près des sites de l'armée libanaise et de la Force intérimaire des Nations Unies (Finul)", à la périphérie de la localité frontalière de Mays el-Jabal et à proximité de la Ligne bleue, ligne de démarcation fixée par l'ONU entre le Liban et Israël.

Une source sécuritaire a indiqué à l'AFP que les incendies s'étaient déclenchés près des positions de l'armée, sans les atteindre directement.

Dans un communiqué, la Finul a fait état d'un incendie de forêt près d'une de ses positions à Houla, ajoutant l'avoir éteint avec des efforts conjoints de l'armée libanaise et de la Défense civile.

"Plusieurs mines ont explosé au fur et à mesure que se propageaient les flammes" dans cette même région, a indiqué l'Ani.

Plus de huit mois de violences ont fait au moins 456 morts au Liban, dont environ 90 civils et près de 300 combattants du Hezbollah, selon un décompte de l'AFP. Côté israélien, au moins 15 soldats et 11 civils ont été tués, selon les autorités.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique