Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Liban: l'agence officielle fait état d'un mort dans une nouvelle frappe israélienne

AFP , Mardi, 04 juin 2024

Israël
La fumée s’échappe du site d’une frappe aérienne israélienne sur le village libanais d’Aita al Shaab près de la frontière avec Israël. Photo : AFP

L'agence de presse officielle libanaise a rapporté qu'une personne avait été tuée mardi dans une frappe israélienne dans le sud du pays, alors que les échanges de tirs transfrontaliers et les attaques ciblées menées par Israël au Liban se sont multipliés ces derniers jours.

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza le Hezbollah libanais échange régulièrement des tirs avec l'armée israélienne, en soutien à son allié palestinien.

Parallèlement, Israël a mené des attaques de drones visant des combattants du Hezbollah ou de factions palestiniennes et libanaises alliées à bord de voitures et de motos au Liban, qui se sont intensifiées ces dernières semaines.

Mardi, "une frappe visant une moto à Naqoura a tué une personne et en a blessé une autre", a indiqué l'Agence nationale d'information (Ani), après avoir fait état d'une "frappe de drone ennemi" dans la région.

L'Ani n'a pas précisé si les victimes étaient des civils ou des combattants.

De son côté, le Hezbollah recourt également davantage aux drones pour attaquer des positions militaires israéliennes le long de la frontière et dans le Golan occupé.

Mardi, le Hezbollah a dit avoir lancé "une série de drones chargés d'explosifs" sur des positions israéliennes dans la partie du Golan syrien occupé par Israël en représailles à une frappe meurtrière.

Lundi soir, des échanges de tirs ont déclenché des incendies dans les zones frontalières entre Israël et le Liban.

L'Ani avait également fait état de frappes israéliennes contre une voiture et une moto dans le sud du Liban, le Hezbollah annonçant plus tard trois combattants tués par des tirs israéliens.

Près de huit mois de violences frontalières ont fait au moins 455 morts au Liban, en majorité des combattants et près de 90 civils, selon un décompte de l'AFP.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique