Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde Arabe >

Nouveaux bombardements israéliens au Liban, 16 enfants blessés selon le Hezbollah

AFP , Dimanche, 02 juin 2024

s
L'armée israélienne a bombardé des villages dans le sud et l'est du Liban, visant le Hezbollah. Photo : AFP.

L'armée israélienne a bombardé samedi 1er mai des villages dans le sud et l'est du Liban, visant le Hezbollah, après que le mouvement libanais a revendiqué des attaques contre le nord d'Israël, a-t-on appris de sources concordantes.

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza le 7 octobre, le Hezbollah échange régulièrement des tirs avec l'armée israélienne, en soutien de Hamas son allié palestinien.

"Au cours des dernières 72 heures, les forces aériennes ont frappé plus de 40 cibles militaires au Liban, visant des infrastructures où opèrent les terroristes du Hezbollah ainsi que des lanceurs utilisés pour frapper le territoire israélien", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Une source au sein du Comité islamique de santé, affilié au Hezbollah, a affirmé que "16 enfants âgés de 4 à 14 ans ont été transportés à l'hôpital en raison des blessures qu'ils ont subies" lors d'une frappe menée "par un avion de guerre israélien".

L'Agence nationale d'information (ANI) a indiqué de son côté qu'un raid israélien avait fait sept blessés dans la ville de Siddiqin, dans la région de Tyr.

Plus tôt samedi, le mouvement pro-iranien a annoncé avoir "abattu un drone de type Hermes 900".

L'armée israélienne a confirmé qu'un "missile sol-air" avait abattu un de ses drones "opérant dans l'espace aérien libanais".

Le mouvement chiite, qui a déploré la mort de deux combattants tués par Israël vendredi, a en outre indiqué samedi avoir mené une attaque aérienne "à l'aide de drones explosifs (...) visant des positions des officiers et soldats ennemis".

L'attaque est une "riposte" à un tir de drone contre une moto à Majdal Selm qui a fait deux blessés dans la matinée, a expliqué à l'AFP le Comité islamique de santé.

L'armée israélienne a elle affirmé dans un communiqué que "deux terroristes du Hezbollah opérant dans la région de Majdal Selm ont été frappés par un avion".

Le Hezbollah a également dit mener samedi d'autres attaques contre des positions militaires israéliennes, "en réponse aux agressions israéliennes contre les localités du sud et habitations civiles".

"L'ennemi (Israël) a intensifié ses attaques la nuit dernière", a affirmé samedi l'ANI, faisant notamment état d'une "série de frappes de drones (...) ayant fait des morts, blessés et des dégâts importants" dans plusieurs zones frontalières.

Des frappes aériennes israéliennes ont également visé samedi plusieurs zones du sud du Liban, a indiqué l'agence dans la soirée.

Samedi matin, l'armée israélienne a indiqué que ses avions avaient frappé la veille au soir "d'importantes installations" du Hezbollah dans le sud du Liban, notamment à Adloun, à 30 kilomètres de la frontière, "en réponse aux tirs vers le nord d'Israël".

Vendredi soir, une femme a été tuée aux abords de Adloun et plusieurs autres personnes blessées par une frappe de drone israélien contre une maison qui a été "complètement détruite", selon l'ANI.

Deux frappes ont également visé des positions du Hezbollah près de Baalbek dans l'est du Liban, loin de la frontière avec Israël, faisant deux blessés, selon une source proche du mouvement chiite.

Près de huit mois de violences frontalières ont fait presque 450 morts au Liban. Côté israélien, au moins 25 personnes dont 14 soldats ont été tués dans ces affrontements, selon les autorités.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique