Mercredi, 24 juillet 2024
International > Monde Arabe >

La campagne « All eyes on Rafah » continue de faire le buzz

AFP avec Ahraminfo, Samedi, 01 juin 2024

« All eyes on Rafah », une image invitant à tourner « tous les regards vers Rafah » a été partagée depuis lundi 27 mai par plus de 55 millions de comptes sur Instagram, dont ceux de nombreuses personnalités, après une frappe israélienne sur un camp de déplacés dans le sud de la bande de Gaza.

s
La photo générée par l'intelligence artificielle continue de se propager sur les réseaux sociaux.

Générée par un logiciel d'intelligence artificielle, cette illustration montrant des milliers de tentes alignées devant des montagnes, barrée du slogan « All eyes on Rafah », fait écho aux bombardements israéliens subis par cette ville frontalière de l'Egypte, où s'entassent plus d'un million de Palestiniens déplacés par la guerre.

De nombreuses personnalités l'ont relayée sur Instagram, parmi lesquelles l'acteur chilo-américain Pedro Pascal, les mannequins d'origine palestinienne Bella et Gigi Hadid, et, en France, les acteurs Omar Sy et Marion Cotillard, le joueur de football Ousmane Dembélé ou encore l'influenceuse Léna Situations.

Selon plusieurs médias, cette image a d'abord été postée par le compte d'un photographe malaisien, @shahv4012, qui en relaie d'autres dénonçant la guerre à Gaza.

Le slogan « All eyes on Rafah » est également largement repris sur d'autres publications et réseaux sociaux, notamment sur X où le hashtag #alleyesonrafah cumule près d'un million d'occurrences, selon l'outil de veille de Visibrain.

Plus globalement, cette plateforme recense 27,5 millions de messages sur ce même réseau social publiés en trois jours sur l'attaque de Rafah, qui a fait dimanche 26 mai au moins 45 morts et 249 blessés, selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza, et suscité une vague d'indignation mondiale.

La guerre actuelle à Gaza a fait plus de 36.000 morts, en majorité des civils, et entraîné une crise humanitaire majeure dans le territoire palestinien, selon le ministère palestinien de la Santé à Gaza.

*Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique