Samedi, 15 juin 2024
International > Monde Arabe >

Liban: un combattant du Hezbollah et deux enfants tués dans des frappes israéliennes (parti et agence officielle)

AFP , Vendredi, 17 mai 2024

Depuis la guerre israélienne à Gaza, le Hezbollah cible le nord d'Israël, et l'armée israélienne riposte de plus en plus en profondeur au Liban.

s
Des soldats libanais, des ambulances et des civils se rassemblent près du site du bombardement israélien dans le village de Zahrani. Photo : AFP

Des frappes israéliennes ont visé vendredi deux localités du sud du Liban, faisant trois morts, un combattant du Hezbollah selon la formation islamiste libanaise et deux enfants syriens selon un média d'Etat.

Ces frappes interviennent alors que le Hezbollah a intensifié ses attaques contre Israël au cours des derniers jours, employant pour la première fois depuis plus de sept mois de nouvelles armes.

Depuis le début de la guerre israélienne à Gaza , le Hezbollah pro-iranien cible le nord d'Israël en soutien au mouvement islamiste palestinien, et l'armée israélienne riposte de plus en plus en profondeur au Liban.

"Des frappes israéliennes ont visé Najjariyé et Addousiyé", deux localités à une trentaine de km de la frontière, a indiqué l'agence nationale d'information (ANI, officielle).

L'ANI a indiqué que deux enfants syriens avaient péri dans la frappe à Najjariyé, le Hezbollah faisant état de la mort d'un de ses combattants.

Selon un photographe de l'AFP sur place, une camionnette a été touchée dans ce village, alors que la frappe sur Addousiyé a visé un verger.

L'armée israélienne a annoncé avoir visé "des infrastructures terroristes" dans le secteur de Najjariyé qui étaient "utilisées par le réseau de défense aérienne du Hezbollah".

La puissante formation islamiste avait annoncé vendredi matin avoir lancé "des drones d'attaques" sur une position militaire dans le nord d'Israël.

Jeudi, elle avait affirmé avoir mené une attaque sur une position militaire à Metoulla, dans le nord d'Israël, qui a blessé trois soldats.

Le Hezbollah a précisé avoir eu recours pour cette attaque à un nouveau type d'arme: un drone qui a lancé deux roquettes S5, généralement tirées depuis des avions.

Sept mois de violences transfrontalières ont fait au moins 418 morts au Liban, pour la plupart des combattants du Hezbollah mais également plus de 80 civils, selon un décompte de l'AFP.

Côté israélien, au moins 14 soldats et dix civils ont été tués dans ces violences.

*Article modifié par Ahraminfo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique