Lundi, 24 juin 2024
International > Monde Arabe >

Le ministre israélien de la Défense annonce que plus de troupes vont "entrer à Rafah"

AFP , Jeudi, 16 mai 2024

Yoav Gallant
le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant visitant des soldats à une position le long de la frontière avec la bande de Gaza dans le sud d'Israël près de Rafah. Photo : AFP

Le ministre israélien de la Défense a annoncé dans un communiqué publié jeudi que des troupes supplémentaires allaient participer aux combats au sol à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où les opérations militaires "vont s'intensifier".

"Des troupes supplémentaires vont entrer" à Rafah et "l'activité (militaire) va s'intensifier", a déclaré mercredi Yoav Gallant lors d'une visite sur le terrain dans la zone, selon ce communiqué.

L'armée israélienne dit mener depuis une dizaine de jours dans Rafah, quartier par quartier, des opérations "ciblées" au sol, accompagnées de bombardements, avec l'objectif annoncé d'y anéantir les derniers bataillons du Hamas.

Mercredi, l'ONU a indiqué que depuis le lancement le 6 mai des premiers ordres israéliens d'évacuation, 600.000 personnes "épuisées, affamées et apeurées" avaient fui Rafah. Jusqu'alors, dans ce cul-de-sac adossé à la frontière égyptienne, s'entassaient quelque 1,4 millions de personnes - habitants et déplacés poussés là par les combats et bombardements qui ont réduit à l'état de ruines le reste de la bande de Gaza.

Les organisations humanitaires et la communauté internationale - dont l'allié historique américain - s'alarment d'une opération terrestre d'ampleur à Rafah qu'Israël martèle depuis des mois être déterminé à mener.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a ces derniers jours souligné qu'une offensive majeure à Rafah provoquerait "le chaos" et "l'anarchie", sans pour autant éliminer le Hamas, et rappelé que ce dernier était récemment réapparu dans des zones précédemment prises par Israël dans le nord et le centre de la bande de Gaza.

"Plusieurs tunnels (utilisés par le Hamas) ont été détruits dans la zone par nos troupes et d'autres tunnels seront détruits bientôt", a assuré M. Gallant. "Le Hamas n'est pas une organisation qui peut se réorganiser, il n'a pas de troupes en réserve, il n'a pas d'approvisionnement en stock et pas de capacité à soigner" ses blessés, a assuré le ministre israélien.

"Le résultat, c'est que nous l'épuisons", a-t-il ajouté.

Depuis le début de la guerre à Gaza, Israël a tué plus de 35 272 Palestiniens, majoritairement des civils, selon les chiffres du ministère de la Santé à Gaza.

* Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique