Lundi, 17 juin 2024
International > Monde Arabe >

L'armée israélienne affirme que le véhicule onusien touché à Rafah était en "zone de combats"

AFP , Mardi, 14 mai 2024

L'armée israélienne a indiqué que le véhicule de l'ONU touché par des tirs qui ont entraîné la mort d'un employé de ses employés, lundi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, était dans une "zone de combats en cours", selon un communiqué envoyé à l'AFP mardi.

s
Archives - Un volontaire des Nations Unies se tient dans la cour d’une école gérée par l’ONU dans le camp de réfugiés d’Al-Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza. Photo : AFP

Selon l'ONU, un membre du service de sécurité de l'ONU (UNDSS) a été tué lundi par des tirs, dont l'origine n'a pas été précisée, contre un véhicule onusien. Il s'agit du premier décès d'un employé international de l'ONU dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre, le 7 octobre.

Un autre membre de l'UNDSS a été blessé par ces tirs, a indiqué le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, Antonio Gutteres, ajoutant que le véhicule avait été touché alors que ces deux personnes se rendaient à l'hôpital Européen de Rafah.

Sollicitée par l'AFP, l'armée a envoyé un communiqué semblant avoir été rédigé lundi, indiquant que UNDSS l'avait informée des faits.

"Une enquête préliminaire indique que le véhicule a été touché dans une zone déclarée +zone de combats en cours+", a déclaré l'armée, affirmant n'avoir "pas été informée de l'itinéraire du véhicule".

"Nous examinons actuellement cette affaire", a ajouté l'armée, sans attribuer la responsabilité des tirs.

L'UNDSS n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP dans l'immédiat.

Plusieurs employés palestiniens des Nations unies ont été tués dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre. L'Unrwa, agence onusienne chargée des réfugiés palestiniens, dit avoir perdu à elle seule 188 de ses 13.000 employés à Gaza.

"Personne n'est en sécurité à Gaza, y compris les travailleurs humanitaires", a déclaré Philippe Lazzarini, le patron de l'Unrwa, sur le réseau social X.

Le 7 octobre, la guerre à Gaza a provoqué une catastrophe humanitaire avec un lourd bilan de plus de 35 mille morts en majorité des civils, selon le ministère de la Santé.

*cet article a été modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique