Mardi, 25 juin 2024
International > Monde Arabe >

Une offensive à Rafah n'éliminerait pas le Hamas, juge Blinken

AFP , Dimanche, 12 mai 2024

Une offensive majeure d'Israël à Rafah provoquerait "le chaos" et "l'anarchie", sans pour autant éliminer le Hamas, a alerté dimanche le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, tout en admettant que la guerre avait tué plus de civils que de membres du mouvement palestinien.

s
Secrétaire d’État américain Antony Blinken. Photo : AFP

Le plan actuellement envisagé par Israël à Rafah "risque de provoquer d'énormes dégâts auprès de la population civile sans pour autant résoudre le problème", a estimé le secrétaire d'Etat sur NBC.

"Il restera toujours des milliers de membres armés du Hamas", même avec une intervention à Rafah, a-t-il déclaré.

Une intervention israélienne à Rafah risquerait de créer "le chaos" et "l'anarchie", et à terme, un retour du Hamas, a-t-il renchéri.

"Nous avons vu le Hamas revenir dans les zones qu'Israël a libérées dans le nord, même à Khan Younès", ville en ruines proche de Rafah, a assuré le responsable américain.

Les Etats-Unis ont publiquement menacé de suspendre la livraison de certaines catégories d'armes à Israël, notamment des obus d'artillerie, si Israël lançait une offensive majeure dans la ville surpeuplée de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, à laquelle le président Joe Biden s'oppose.

"Nous leur avons parlé d'une bien meilleure façon d'obtenir un résultat durable", a ajouté Antony Blinken.

A la question de savoir si les Etats-Unis considéraient que davantage de civils avaient été tués à Gaza que de membres du Hamas, le secrétaire d'Etat a répondu: "Oui", à la chaîne CBS.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique