Jeudi, 20 juin 2024
International > Monde Arabe >

La branche armée du Hamas diffuse une vidéo montrant un otage israélien retenu à Gaza

AFP , Samedi, 11 mai 2024

La vidéo survient au 218e jour de guerre et alors que les négociations indirectes entre Israël et le Hamas pour arracher une trêve à Gaza associée à la libération d'otages se poursuivent après que les délégations des pays médiateurs (Egypte, Qatar, Etats-Unis) ont quitté Le Caire jeudi sans accord à l'issue des pourparlers.

vidéo

La branche armée du Hamas a diffusé samedi 11 mai sur Telegram une vidéo montrant un otage israélien retenu dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre en Israël.

Le message des brigades Ezzedine al-Qassam est accompagné des hashtags écrits en arabe et en hébreux: « Le temps presse » et « votre gouvernement ment ».

Le Forum des familles des otages, une association représentant une partie des familles d'otages, identifie l'homme dans la vidéo comme étant Nadav Popplewell, qui possède également la nationalité britannique, de la région du Kibbutz Nirim.

Cette vidéo survient au 218e jour de guerre et alors que les négociations indirectes entre Israël et le Hamas pour arracher une trêve à Gaza associée à la libération d'otages se poursuivent après que les délégations des pays médiateurs (Egypte, Qatar, Etats-Unis) ont quitté Le Caire jeudi sans accord à l'issue des pourparlers.

La vidéo est par ailleurs diffusée juste avant le 14 mai, date de la proclamation de l'Etat d'Israël qui a été créé en 1948.

La guerre avait éclaté le 7 octobre. Plus de 250 personnes ont été enlevées par le Hamas. 128 restent captives à Gaza, dont 36 seraient mortes, selon l'armée israélienne.

Israël qui a promis d'anéantir le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, et de libérer les otages, a lancé une offensive qui a fait jusqu'ici 34.971 morts, selon le ministère de la Santé de Gaza.

D'autres vidéos d'otages ont déjà été diffusées par des groupes armés palestiniens depuis le début de la guerre.

Les otages s'exprimant dans les précédentes vidéos témoignaient de leurs conditions de détention.

*Article Modifié par Ahraminfo

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique