Lundi, 17 juin 2024
International > Monde Arabe >

L'ONU, l'UE et Berlin condamnent les "attaques" contre l'Unrwa à Jérusalem-Est

AFP , Vendredi, 10 mai 2024

​L'ONU, l'Union européenne et l'Allemagne ont condamné vendredi les "attaques" contre l'Unrwa à Jérusalem-Est, appelant Israël à assurer la protection de l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens après la tentative d'incendie de ses bureaux par des manifestants israéliens jeudi.

s
Un enfant passe devant l’entrée du siège de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) à Jérusalem-Est. Photo : AFP

"Nous condamnons l'escalade des manifestations violentes contre l'Unrwa à Jérusalem-Est. Israël doit assurer la protection des installations et du personnel de l'ONU dans les territoires palestiniens occupés", a déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères sur le réseau social X.

"L'ONU doit être en mesure de remplir son important mandat à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est", a-t-il ajouté.

"Je condamne la récente attaque contre les bureaux de l'Unrwa à Jérusalem-Est. Prendre pour cible des travailleurs et des biens humanitaires est inacceptable et cela doit cesser", a déclaré sur X le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, a également condamné "fermement l'attaque" contre les locaux de l'agence onusienne. "Il est de la responsabilité d'Israël d'assurer la sécurité des travailleurs humanitaires. L'Unrwa est une bouée de sauvetage irremplaçable pour des millions de personnes à Gaza et dans la région", a-t-il écrit dans un message sur X.

Catherine Colonna, chargée par le secrétaire général de l'ONU d'une mission d'évaluation sur la "neutralité" de l'Unrwa, a dénoncé de son côté des "violences injustifiables".

"Agence des Nations unies, l'Unrwa doit pouvoir exercer sa mission et ses locaux doivent être protégés. Conformément au droit international, cette responsabilité à Jérusalem-Est en revient à Israël", a déclaré l'ancienne ministre française des Affaires étrangères sur X.

L'Unrwa a annoncé jeudi avoir fermé ses bureaux de Jérusalem-Est après que des "extrémistes israéliens" manifestant devant le bâtiment ont "mis le feu" à des zones en plein air de l'enceinte. Ces bureaux de l'Unrwa abritent une station-service pour les véhicules de l'agence onusienne.

- Site "fermé" -

"J'ai pris la décision de fermer l'enceinte jusqu'à ce que soit rétablie une sécurité adéquate", a annoncé jeudi soir sur son compte X le patron de l'agence, Philippe Lazzarini, dénonçant un "deuxième incident odieux en moins d'une semaine".

Le site "reste fermé jusqu'à ce que la sécurité soit rétablie correctement. Nous ne savons pas combien de temps cela prendra", a précisé vendredi à l'AFP Juliette Touma, porte-parole de l'UNRWA.

Dans une vidéo publiée sur son compte, filmée de l'extérieur de l'enceinte onusienne, on entend des manifestants clamer "Brûlez les Nations unies!", tandis que de l'autre côté de la clôture grillagée un employé de l'ONU éteint avec un tuyau d'arrosage de la végétation qui se consume.

L'agence onusienne est la cible de manifestations, alors qu'Israël accuse une douzaine des quelque 13.000 employés à Gaza de l'Unrwa - qui coordonne la quasi-totalité de l'aide dans le territoire - d'avoir participé à l'attaque menée par le Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre.

Fin avril, un groupe d'évaluation indépendant avait conclu qu'Israël n'avait pas fourni la "preuve" de ces prétendus liens tout en soulignant aussi que l'Unrwa manquait de "neutralité" à Gaza.

L'Arabie saoudite, le Qatar et la Jordanie ont aussi condamné dans des communiqués séparés l'attaque "menée par des colons israéliens sur les bureaux de l'Unrwa" à Jérusalem.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique