Mercredi, 19 juin 2024
International > Monde Arabe >

Livraisons d'armes à Israël : Londres souligne ses différences avec Washington

AFP , Jeudi, 09 mai 2024

s
Archives - Des soldats israéliens la frontière gazaouie, jeudi. Photo : AP

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron a fait valoir jeudi que le Royaume-Uni se trouvait dans une situation différente que les Etats-Unis quant à la possibilité de cesser les ventes d'armes à Israël.

Le président américain Joe Biden a averti mercredi pour la première fois qu'il ne livrerait pas certaines armes à Israël en cas d'offensive majeure contre Rafah, dans la bande de Gaza.

Mais "il y a une différence fondamentale entre la situation des Etats-Unis et la situation du Royaume-Uni", a déclaré le chef de la diplomatie britannique après un discours à Londres où il a appelé les pays de l'Otan à augmenter leurs dépenses militaires.

"Les Etats-Unis sont un fournisseur étatique massif d'armes à Israël. Nous n'avons pas de fourniture d'armes à Israël de la part du gouvernement britannique, nous avons un certain nombre de licences et je crois que nos exportations en matière de défense vers Israël représentent nettement moins de 1% de leur total, c'est une grosse différence", a-t-il souligné.

Il a ajouté que les ventes d'armes continueraient à être soumises à "un processus rigoureux" afin d'éviter d'être complice de toute violation du droit international.

Il a également souligné que le Royaume-Uni ne soutiendrait pas d'opération majeure à Rafah "à moins qu'il y ait un plan très clair pour protéger les gens et sauver des vies".

"Nous n'avons pas vu ce plan, donc dans ces circonstances nous ne soutiendrons pas une opération majeure à Rafah", a ajouté David Cameron.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique