Lundi, 17 juin 2024
International > Monde Arabe >

Les forces d'occupation israélienne encerclent des journalistes en Cisjordanie : Médias palestiniens

Ahraminfo (avec AFP), Samedi, 04 mai 2024

Un nouveau lot de missiles tirés à l'épaule a été lancé sur un immeuble de Deir Al-Ghusun, au nord de Tulkarem en Cisjordanie.

s
La fumée monte suite à une explosion lors d’un raid militaire israélien dans la ville de Deir al-Ghusun, près de la ville de Tulkarem en Cisjordanie. Photo : AP

Des médias palestiniens ont indiqué samedi 4 mai que les forces d'occupation israéliennes ont encerclé un certain nombre de journalistes à Deir Al-Ghusun, en Cisjordanie, leur lançant des gaz lacrymogènes. 

 Un nouveau lot de missiles a été lancé sur une maison de Deir Al-Ghusun, au nord de Tulkarem en Cisjordanie et des coups de feu et des explosions ont également retenti,  selon les médias.

La Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, est secouée par un regain de violences depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, le 7 octobre.

Selon des sources palestiniennes officielles, plus de 491 Palestiniens ont été tués depuis lors par des soldats ou des colons israéliens en Cisjordanie.

Plus de 2,9 millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie occupée, séparée de la bande de Gaza par le territoire israélien.

Environ 490.000 Israéliens y vivent également, dans des colonies jugées illégales selon le droit international.

Le Royaume-Uni a annoncé vendredi avoir pris des sanctions contre des "extrémistes" israéliens en raison de la "hausse sans précédent" des violences commises par des colons en Cisjordanie, et a appelé le gouvernement israélien à "sévir".

"Les colons extrémistes sapent la sécurité et la stabilité et menacent les perspectives de paix", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron, cité dans un communiqué.

Ces sanctions visent deux groupes ayant mené des "attaques" contre des Palestiniens en Cisjordanie et quatre individus "directement responsables de violences flagrantes contre des civils palestiniens", a-t-il ajouté.

"Les autorités israéliennes doivent sévir" contre les personnes responsables de violences, a enjoint David Cameron, assurant que le Royaume-Uni "n'hésitera pas" à prendre d'autres sanctions si nécessaire.

Les deux groupes sanctionnés sont Hilltop Youth, pour avoir établi "des colonies illégales (...) avec la mission d'expulser tous les Palestiniens des Territoires occupés", selon Londres, ainsi que le mouvement Lehava, pour avoir "facilité, incité et promu" les violences contre les communautés arabes et palestiniennes.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique