Mercredi, 26 juin 2024
International > Monde Arabe >

Deux Palestiniens, dont un médecin, morts de "tortures" dans une prison israélienne : associations

AFP , Vendredi, 03 mai 2024

Dr Adnane Ahmed Atiya al-Borsh
Dr Adnane Ahmed Atiya al-Borsh. Photo : WAFA

Deux prisonniers gazaouis, dont un médecin de l'hôpital al-Chifa de Gaza, sont morts derrière les barreaux israéliens, ont indiqué jeudi deux associations palestiniennes de défense des droits des détenus, affirmant qu'ils ont succombé à "des tortures" et à l'absence de soins.

Dans un communiqué commun, le Club des prisonniers et le Comité des affaires des prisonniers palestiniens, ont annoncé la mort "de deux détenus de Gaza", dont "le Dr Adnane Ahmed Atiya al-Borsh, 50 ans (...) chef du département d'Orthopédie de l'hôpital al-Chifa".

Le deuxième est Ismail Abdul Bari Rajab Khader (33 ans), qui a été tué après son arrestation, et sa dépouille a été remise, jeudi 3 avril, à sa famille.

Tous deux sont morts "suites à des tortures et à des négligences médicales dont sont victimes les détenus de Gaza", affirment les associations, en référence au manque de soins régulièrement dénoncé par les défenseurs des droits humains israéliens et palestiniens.

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza condamné "le meurtre (...) sous la torture" du Dr Borsh, affirmant que son décès portait à 492 le nombre de membres du personnel médical tués depuis le début de l'attaque de l'armée israélienne il y a plus de 200 jours.

L'armée israélienne a indiqué à l'AFP "n'être pas informée" de tels faits.

Bourch était connu des Palestiniens pour ses interviews aux médias, où il décrivait la situation des hôpitaux de la bande de Gaza, ciblés par l'armée israélienne qui accuse le Hamas de s'en servir comme bases opérationnelles.

Borsh est arrêté par l'armée d'occupation en décembre 2023 dans un hôpital du nord du territoire palestinien, il est mort dans la prison d'Ofer, en Cisjordanie occupée, le 19 avril, selon les deux associations qui précisent que sa dépouille y est "toujours retenue". Borsh avait été blessé "il y a cinq mois", ont-elles indiqué, sans préciser son état de santé lors de son arrestation.

Plusieurs personnalités lui ont rendu hommage, dont le Dr Ghassan Abou-Sittah, chirurgien palestino-britannique présent dans la bande de Gaza au début de la guerre, qui a écrit sur X : il a été "torturé à mort par l'armée israélienne dans un de ses camps de détention secret ; il était un formidable chirurgien, plein de vie".

Le Club des prisonniers indique qu'au moins 18 détenus palestiniens sont morts depuis le 7 octobre, un nombre qui "va augmenter étant donné les témoignages de torture et de brutalité".

L'armée israélienne a ouvert une enquête le 19 décembre après la mort en détention de plusieurs Palestiniens arrêtés dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

Les vastes offensifs dans la bande de Gaza, ont entrainés jusqu'à présent la mort de plus de 34.500 palestiniens, majoritairement des enfants et des femmes.

* Article modifié par Ahraminfo

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique